Passer au contenu principal

Développement durableÀ quoi les Nyonnais sont prêts pour moins polluer

Un forum a mis en lien les habitants et la communauté scientifique. Le concept, déjà expérimenté dans 700 villes à travers la planète, pourrait faire école.

Une soixantaine de personnes ont participé samedi soir au forum qui s’est tenu sur internet.
Une soixantaine de personnes ont participé samedi soir au forum qui s’est tenu sur internet.
DR

Comment parvenir à réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre en 2030 et à la neutralité carbone en 2050? Une chose est certaine, les ambitieux objectifs de la Confédération ne pourront pas être atteints sans l’investissement de la population. Architecte des Accords de Paris et ancienne secrétaire exécutive de l’ONU, Christiana Figueres s’est engagée à développer un outil qui permette de transformer les grandes solutions mondiales en actions locales. Elle est intervenue dans une vidéo pour clore un forum à Nyon, qui a expérimenté la méthode samedi soir. La cité de l’Ouest vaudois est la première ville en Suisse à rejoindre les 700 autres qui l’ont déjà essayée à travers la planète.

«L’échange qui a eu lieu a permis de partir des connaissances scientifiques au niveau planétaire pour arriver à des solutions concrètes à l’échelle de l’habitant de la ville»

Elise Buckle, coorganisatrice du forum

Le forum citoyen TED x Nyon Countdown s’est tenu sur une plateforme en ligne pour respecter les mesures sanitaires. Une soixantaine d’habitants y ont participé. Ils ont entendu des personnalités scientifiques telles que Tom Crowther, le professeur de l’ETH de Zurich qui a émis l’idée très controversée de planter 1200 milliards d’arbres pour lutter contre le changement climatique. «L’événement a réuni la communauté internationale et la communauté locale de Nyon agissant sur le climat, souligne Elise Buckle, l’une des organisatrices et conseillère communale Verte. L’échange qui a eu lieu a permis de partir des connaissances scientifiques au niveau planétaire pour arriver à des solutions concrètes à l’échelle de l’habitant de la ville.»

Des arbres self-services

Parmi les idées soulevées par les participants, citons celle de planter des arbres fruitiers dans les espaces publics, qui seraient autant de distributeurs de fruits gratuits aux passants. Des sondages ont aussi été utiles pour connaître les priorités des participants en matière de mesures que pourrait prendre la Ville, qui vient d’adopter son propre Plan climat. Si les résultats n’ont pas la valeur d’une vraie étude d’opinion, ils dévoilent que 90% du panel est prêt à manger plus d’aliments à base de fruits et de légumes et seulement 46% à diminuer sa consommation de produits laitiers. «J’ai le sentiment que le contexte Covid a déjà modifié nos habitudes au quotidien et qu’un changement positif est possible», analyse Elise Buckle.

Les résultats du forum doivent encore être compulsés. Ils pourraient inspirer le programme pour les élections communales des Verts de Nyon, qui étaient coorganisateurs de l’événement. Le concept pourrait également être repris ailleurs dans le canton.