Passer au contenu principal

Élections communalesÀ Vallorbe, la surprise électorale s’appelle Luc-Olivier Stramke

Le libéral-radical de 25 ans a été élu à la Municipalité au premier tour des élections. Un résultat canon pour ce jeune pas si novice que cela en politique.

Rien ne prédestinait Luc-Olivier Stramke à la politique. Encore moins à Vallorbe.
Rien ne prédestinait Luc-Olivier Stramke à la politique. Encore moins à Vallorbe.
VANESSA CARDOSO

Première candidature à la Municipalité de Vallorbe et première élection. Dimanche, le libéral-radical Luc-Olivier Stramke a fait un carton plein. Malgré son score canon – 54,24% des suffrages –, celui qui avait fêté ses 25 printemps la semaine précédente n’a pas perdu le sens des réalités. «Je vais enfiler le costume et commencer à travailler dès que possible, sourit-il. J’ai voulu cette place et je l’ai obtenue. Je dois maintenant démontrer ma légitimité et mes compétences.»

L’apprenti-notaire, comme il se qualifie simplement, a été vice-président des Jeunes PLR vaudois avant de ne militer qu’au sein du parti mère. Il a tout du vrai animal politique. Chaleureux et accessible donc, rapide et populaire. Du genre à serrer la main de toutes les personnes qu’il croise dans les rues du village nord-vaudois en les appelant par leur prénom.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.