Passer au contenu principal

Nouvelle souche du Covid-19À Verbier, la quarantaine rétroactive suscite la grogne

Les acteurs de la station valaisanne évoquent des mesures impossibles à mettre en œuvre pour leurs nombreux hôtes britanniques.

À Verbier, les Anglais comptent pour un cinquième de la clientèle en hiver.
Station prisée
À Verbier, les Anglais comptent pour un cinquième de la clientèle en hiver.
Keystone

Pour Marcus Bratter, directeur de plusieurs établissements hôteliers à Verbier, c’est la goutte de trop. Outre la suspension des vols avec l’Afrique du Sud et le Royaume-Uni, le Conseil fédéral a imposé une quarantaine rétroactive de dix jours  pour toutes les personnes arrivées de ces pays depuis le 14 décembre en raison de la nouvelle souche du coronavirus. «Comment vous voulez que je fasse? Je ne peux pas les garder dans mon hôtel car je suis complet pour les prochaines semaines. Suis-je censé interroger tous mes clients? Car il peut y avoir des Français qui étaient à Londres avant de venir. Vraiment, cette fois, la Confédération dépasse les bornes.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.