Passer au contenu principal

Élections 2021À Vevey, le PLR part avec trois candidats… pour l’instant

Valentin Groslimond, Christophe Ming et le nouveau venu Loïc Brawand revendiqueront un siège à la Municipalité au printemps. Le parti cherche toutefois encore à lancer une femme dans la course.

Christophe Ming, Valentin Groslimond et Loïc Brawand (de g. à dr.) seront les candidats du PLR Vevey aux élections générales de 2021. En attendant une éventuelle candidature féminine qui reste à trouver.
Christophe Ming, Valentin Groslimond et Loïc Brawand (de g. à dr.) seront les candidats du PLR Vevey aux élections générales de 2021. En attendant une éventuelle candidature féminine qui reste à trouver.
DR

Le PLR est le premier parti à ouvrir publiquement les feux à Vevey en vue des élections à la Municipalité qui s’annoncent animées au terme de la législature de toutes les crises politiques. Le parti de droite a annoncé trois noms ce mercredi. Valentin Groslimond, qui avait dû s’incliner lors de la complémentaire de juillet face à Yvan Luccarini (Décroissance-Alternatives), Christophe Ming, président sortant du Conseil communal, et le nouveau venu et encore inconnu Loïc Brawand, membre de la section veveysanne depuis cette année.

Ce ticket 100% masculin ne satisfait toutefois pas pleinement le président Philippe Herminjard, «raison pour laquelle notre liste reste encore ouverte dans l’espoir de trouver une candidature féminine ces prochains mois».

Après la déconvenue du scrutin de juillet, qui a éjecté le PLR de la Municipalité alors qu’il est le premier parti du Conseil communal (21 représentants sur 100), la formation part avec une grosse envie de revanche et des intentions claires: trois candidats pour trois sièges au minimum, voire davantage selon les éventuels futurs nouveaux papables. «Le PLR Vevey n’a pas à être modeste, mais doit au contraire se montrer ambitieux», ajoute son président. Pour rappel, la Municipalité comptera sept membres dès la prochaine législature, contre cinq actuellement.

La carte du renouveau

Pour ce faire, il misera sur la jeunesse. Il avait déjà amorcé le mouvement au printemps en lançant Valentin Groslimond, alors inconnu. L’avocat de 32 ans n’avait pas réussi à conserver le siège du démissionnaire Étienne Rivier, mais avait clairement laissé entendre qu’il repartirait pour un tour en 2021 indépendamment de son résultat de juillet. «Nous sommes du reste très satisfaits de son score, reprend Philippe Herminjard, puisqu’il a échoué de très peu en étant novice, ce qui laisse bien espérer pour les élections à venir.»

La présence de Christophe Ming sur le ticket PLR ne constitue pas une surprise non plus. L’hôtelier et conseiller communal de 45 ans était même pressenti pour la complémentaire, avant de renoncer. Il avait notamment invoqué son désir de terminer son mandat de président du corps délibérant qui courait jusqu’au 31 juillet.

Le cadet des PLR sera Loïc Brawand, 31 ans, sous-directeur dans une entreprise de sanitaire, chauffage et ventilation bien connue de la région. Cet enfant de Saint-Légier, à nouveau Veveysan depuis trois ans après un premier séjour de plusieurs années, «grand sportif et compétiteur dans l’âme», n’entend pas faire de la figuration: «Je suis un homme d’action, issu du milieu ouvrier, avec la volonté ferme de gagner.» Parmi ses motivations, le nouveau venu cite «le désir de redorer l’image de la ville et de soutenir l’entrepreneuriat et le commerce local».

Sur le plan stratégique, le PLR n’a rien arrêté «concernant les apparentements, les alliances et les collaborations interpartis entre les différents tours des élections». L’assemblée générale de fin octobre en dira probablement davantage.