Passer au contenu principal

Politique à Yverdon-les-BainsÀ Yverdon, le «sexisme ordinaire» a été traité à l’interne

La municipale écologiste Carmen Tanner s’était agacée sur les réseaux sociaux d’avoir été nommée par son seul prénom par le syndic lors du dernier Conseil communal. Les deux parties affirment s’être entendues. Et comprises?

Jean-Daniel Carrard, syndic d’Yverdon et Carmen Tanner, muncipale.
Jean-Daniel Carrard, syndic d’Yverdon et Carmen Tanner, muncipale.
KEYSTONE

«L’affaire» aurait-elle pu passer inaperçue? On ne le saura jamais. Mais un tweet posté quelques minutes après la fin du Conseil communal d’Yverdon du 3 septembre par la municipale Carmen Tanner l’a portée au-delà des téléspectateurs qui suivent ces séances sur le canal de la Ville. Dans son message, l’édile Verte se déclare «fatiguée» des propos du syndic Jean-Daniel Carrard qu’elle considère comme relevant du «sexisme ordinaire». Un peu plus tôt, l’élu PLR avait fait référence à sa collègue municipale en la désignant par son seul prénom.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.