Passer au contenu principal

Rumeurs sur le NetAccusé d’avoir drogué une cliente au GHB, un bar à rhum sort les canons

En pleine psychose sur la drogue du violeur, le Barberousse a décidé de porter plainte pénale contre tous ceux qui auraient partagé un message le diffamant.

Le Barberousse, avec ici son programmateur Laurent Boschung, a estimé que les attaques dont il a été victime sur les réseaux sociaux ne pouvaient rester sans suite pénale.
Le Barberousse, avec ici son programmateur Laurent Boschung, a estimé que les attaques dont il a été victime sur les réseaux sociaux ne pouvaient rester sans suite pénale.
VANESSA CARDOSO

«Au départ, je ne voulais pas porter plainte pour diffamation. Et puis le personnel sest réuni. C’est lui qui a décidé qu’on ne pouvait pas en rester là.» Damien Falson est amer. Il est le directeur du Barberousse, un bar à rhum situé dans le quartier branché du Flon, décoré comme un bateau pirate. Ce qui a motivé la colère de tout l’équipage? Une récente publication sur les réseaux sociaux accusant un des serveurs d’avoir versé du GHB, la drogue du violeur, dans le verre d’une cliente. L’auteure du message s’est depuis rétractée. Elle parle d’un «malentendu», mais le mal est fait.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.