Passer au contenu principal

Disparition d’un linguiste passionnéAlain Rey ne jouera plus avec les mots

Le fameux linguiste, 92 ans, pilier du dictionnaire Le Robert, ne tempêtera plus contre ceux qui saccageaient sa belle langue française. Avant de s’en aller, il avait autorisé «déconfinement».

Alain Rey se serait amusé de lire sa prochaine notice nécrologique dans Le Petit Robert, dictionnaire auquel le linguiste avait beaucoup contribué. Cet amoureux fou de la langue est mort mercredi, à 92 ans. D’un caractère parfois tumultueux, le lexicographe ruait dans les brancards du conformisme, refusant d’adopter les maniérismes modernes sans pourtant se montrer réfractaire à l’irruption de nouveaux mots dans la langue française. Ainsi les dernières éditions du «Petit gris», comme était surnommé son dico, acceptaient «hinge», «coworking» et, tout récemment, «déconfinement». Reste que l’hérésie le hérissait, et pis que tout «l’inculture».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.