Passer au contenu principal

Nouveauté au 1er janvierAlcool en vente au restoroute: aubaine ou inconscience?

L’entrée en vigueur le mois prochain irrite le BPA. Les enseignes concernées et les promoteurs des vins suisses se frottent au contraire les mains.

Dès le 1er janvier, il sera possible d’acheter ou de consommer de l’alcool sur les aires d’autoroute. Ici, le restoroute du Chablais.
Dès le 1er janvier, il sera possible d’acheter ou de consommer de l’alcool sur les aires d’autoroute. Ici, le restoroute du Chablais.
©Laurent de Senarclens/ 24heures indépendant

Rentrer de ses vacances de ski en Suisse avec un carton de vin du Chablais ou de la Côte acheté à la der sur une aire d’autoroute? Ou profiter simplement d’un verre ou pousse-café avec son repas dans un restoroute? Dès le 1er janvier, ce sera possible en Suisse, notamment sur les aires de Bavois, Bursins, Lavaux, Yvorne ou encore Martigny (VS), que ce soit dans les shops, boutiques, restaurants et stations-service. Ainsi en a décidé le Conseil fédéral en abrogeant une interdiction qui datait de 1964.

Pourquoi alors que la loi n’a jamais été aussi sévère en matière de sécurité routière? «Pour une question d’égalité avec les magasins de vente d’alcool qui se situent hors du réseau autoroutier», explique un porte-parole de l’Office fédéral des routes. La motion déposée en 2017 par la Commission des transports et des télécommunications du Conseil national parlait de «distorsion de concurrence». Et le texte d’ajouter qu’«aucun pays limitrophe de la Suisse n’a instauré une telle interdiction».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.