Passer au contenu principal

Crise à l’Hôpital Riviera-Chablais«Alerté à maintes reprises, l’État porte sa responsabilité dans la débâcle»

Les autorités vaudoises sont accusées par des médecins d’avoir leur part dans la mauvaise situation de l’établissement hospitalier.

Une vue de l'Hôpital Riviera-Chablais, HRC, le mercredi 29 avril 2020 a Rennaz.
Une vue de l'Hôpital Riviera-Chablais, HRC, le mercredi 29 avril 2020 a Rennaz.
KEYSTONE

«J’aimerais remettre l’église au milieu du village: les autorités savaient! Alerté à maintes reprises et à divers niveaux, l’État porte sa responsabilité dans la débâcle de l’Hôpital Riviera-Chablais» (HRC). La charge est lourde. Elle vient d’un médecin récemment retraité de l’HRC où il a travaillé vingt-trois ans et a été doyen des médecins: le Dr Philippe Saegesser, anesthésiste, en connaît un rayon sur les différents hôpitaux du canton. Il a en effet vécu quatre fusions et préside le Groupement des médecins hospitaliers.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.