Passer au contenu principal

Développement touristiqueAmarrer la galère à Rolle devient une option sérieuse

Un plan d’affaires montre que l’exploitation de «La Liberté» peut être rentable si le bateau dispose de son propre ponton.

La galère «La Liberté», qui avait mouillé au large de Rolle l’été dernier, pourrait avoir un port d’attache définitif devant le château ou devant le camping.
La galère «La Liberté», qui avait mouillé au large de Rolle l’été dernier, pourrait avoir un port d’attache définitif devant le château ou devant le camping.
Florian Cella

En mauvais état et sans port d’attache à long terme, la galère «La Liberté» pourrait se retrouver à la dérive. Sa présence au large de Rolle l’été dernier avait même soulevé de nombreuses critiques de la part des puristes qui la considèrent comme une «aberration historique». Contre vents et marées, l’association qui s’en occupe se démène toutefois pour lui éviter le naufrage. Un plan d’affaires détaillé montre sa viabilité potentielle à condition que le bateau ait son propre quai d’embarquement, si possible dans la baie de Rolle, soit devant le château, soit au camping.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.