Passer au contenu principal

Visite filmée d’ateliersAperti 2020 trace son parcours virtuel

Comme beaucoup d’autres, la manifestation lausannoise passe par les réseaux sociaux pour maintenir le contact entre les artistes et le public.

Sur les 69 artistes de Lausanne et environs qui s’étaient inscrits pour l’édition 2020 d’Aperti, 53 ont joué le jeu du virtuel en envoyant une visite filmée de leur atelier. MK, qui récupère des affiches publicitaires, en fait partie.
Sur les 69 artistes de Lausanne et environs qui s’étaient inscrits pour l’édition 2020 d’Aperti, 53 ont joué le jeu du virtuel en envoyant une visite filmée de leur atelier. MK, qui récupère des affiches publicitaires, en fait partie.
APERTI/MK

Il ne sera pas dit qu’Aperti n’aura pas eu lieu en 2020. Annulées ce printemps, les portes ouvertes des ateliers d’artistes du Grand Lausanne s’ouvrent depuis fin octobre sur la Toile. La 14e édition de cette rencontre entre les artistes et le grand public, devenue un rendez-vous suivi par des milliers de personnes chaque année – entre 2000 et 6000 –, s’épanouit donc virtuellement.

Et un peu à la manière d’un calendrier de l’Avent, chaque jour, c’est un autre artiste qui ouvre sa case sur la page Facebook d’Aperti, le fil Instagram ou sur le site internet de la manifestation, qui avait tracé un parcours autour de 69 artistes pour son édition du mois de mai, avant qu’elle ne soit annulée.

Tour du propriétaire

Il en reste 53 pour cette visite virtuelle, des peintres, des photographes, des sculpteurs, des graveurs, des illustrateurs qui ont envoyé une vidéo de leur espace de création. Que ce soit un tour du propriétaire avec les œuvres en cours qui défilent sans commentaire, ou l’artiste qui s’est laissé filmer au travail. Souvent, ce sont de petits instantanés sans prétention autre que de garder le contact en ouvrant une part d’intimité – cet atelier qui héberge et protège le travail de création – et, parfois, certains, comme Sandra Baud, font un pas de plus, en montrant en accéléré la réalisation d’une gravure. Il y a aussi Vincent Moreau, qui invite dans sa danse en noir et blanc, ou encore Marta Dobay-Masszi, qui découvre le résultat d’un tirage en même temps que le spectateur, après avoir filmé les étapes précédentes.

«On remarque que le nombre de visiteurs sur nos différentes plateformes augmente. Une réponse qui nous touche et nous encourage.»

Naomi Middelmann, présidente d’Aperti

«Nous sommes dans une période où il n’y a plus de vernissages, où il n’y a plus cette opportunité de rencontre entre l’artiste et son public, alors nous sommes heureux de pouvoir proposer cette édition virtuelle. Chaque artiste a son jour, se réjouit Naomi Middelmann, présidente d’Aperti. C’est une autre façon de découvrir des lieux inédits et d’échanger, et ça se passe très bien. On remarque que le nombre de visiteurs sur nos différentes plateformes augmente. Une réponse qui nous touche et nous encourage.»

Aperti, jusqu’au 19 décembre
www.aperti.ch/aperti-plus/

Naomi Middelmann, présidente d’Aperti, ouvre elle aussi les portes de son atelier.
Naomi Middelmann, présidente d’Aperti, ouvre elle aussi les portes de son atelier.
APERTI/Naomi Middelmann