Passer au contenu principal

Santé et solidaritéAprès le MAD, le don du sang va au musée

Pour combler l’annulation des collectes dans les entreprises et les hautes écoles, les équipes sont contraintes d’innover. Les résultats sont excellents.

Le don du sang essaie de sortir des milieux hospitaliers pour moderniser son image et toucher au final une nouvelle population.
Le don du sang essaie de sortir des milieux hospitaliers pour moderniser son image et toucher au final une nouvelle population.
DR

Après la disco, les musées. Le don du sang ne cesse de se réinventer. Depuis quelques mois, des collectes sont organisées au MAD, à Lausanne. Dès lundi, elles gagnent les musées. Une première en Suisse romande. «Nous avons reçu un accueil formidable de plusieurs institutions», se réjouit Véronique Coppey-Uster, chargée de communication de la Transfusion interrégionale CRS, l’organe qui gère l’approvisionnement de sang pour les cantons de Berne, du Valais et de Vaud. Le premier rendez-vous est fixé lundi 29 mars entre 10 h 30 et 16 h 30 au Palais de Rumine. De nouvelles collectes sont en discussion avec l’Alimentarium de Vevey et au Musée olympique.

Depuis le début de la crise sanitaire, la CRS fait face à l’annulation des collectes dans les entreprises et dans les hautes écoles. Ce qui l’a conduite à innover en s’installant dans de nouveaux lieux. «Nous attirons ainsi de nouveaux donneurs, note Véronique Coppey-Uster. Nous l’avons constaté au MAD, ces derniers ont souvent tendance à revenir au même endroit.»

Nouvelle image

Ceux qui craignent l’aiguille trouvent parfois le courage de se lancer, motivés par l’ambiance qui règne dans la disco lausannoise, bien qu’elle soit fermée à sa clientèle habituelle. «Le MAD, comme le seront les musées, est un lieu moins aseptisé que nos centres de collecte», souligne la chargée de communication. Au final, le don du sang rajeunit son image.

Les rendez-vous dans les musées devraient se multiplier à l’avenir. Les collectes sont prévues lors des jours de fermeture des institutions. Ce qui signifie que les donneurs ne pourront pas visiter l’exposition, même s’ils auront une vue prolongée de la salle où aura lieu la collecte des 450 ml de sang réglementaires.

La CRS est en constante recherche de sang pour les besoins des hôpitaux. Elle rappelle que les victimes d’accident ne sont pas les seules à avoir besoin de ce précieux fluide biologique. Ce dernier est aussi vital pour de nombreux patients atteints de cancer, pour des mères lors de l’accouchement ou lors de simples opérations.

Inscriptions recommandées sur reservation.jedonnemonsang.ch ou au numéro gratuit
0800 148 148.