Passer au contenu principal

BerneAprès un traçage bancal, le Canton fait fermer trois bars

Deux cas positifs avaient provoqué la mise en quarantaine de 1400 personnes. Les listes des convives tenues par les établissements étaient inexactes.

Des clients ont livré de fausses informations ou des données manquantes.
Des clients ont livré de fausses informations ou des données manquantes.
KEYSTONE

Le canton de Berne a fait fermer lundi trois bars de la capitale fédérale. Le week-end des 3 et 4 octobre, deux personnes testées positives au Covid-19 ont fréquenté plusieurs bars de la ville, provoquant la mise en quarantaine de 1400 personnes.

Le Cuba Bar, le Taxi Bar et le Cafete de la Reitschule, le centre autonome de Berne, doivent maintenant soumettre à l’Office du médecin cantonal un plan indiquant comment ils comptent faire respecter les prescriptions légales. Ils ne pourront rouvrir qu’à cette condition, a annoncé la Chancellerie d’Etat du canton de Berne.

L’analyse des données de contact a en effet révélé des manquements à l’enregistrement, comme de fausses informations ou des données manquantes.

Liste inutilisable

Le Cuba Bar avait déjà dû fermer temporairement vendredi en raison d’une liste de clients inexacte et donc «inutilisable», selon les autorités, pour le traçage. Après un contrôle, l’établissement avait pu rouvrir samedi après-midi.

Dans les bars, boîtes de nuit, discothèques et les salles de danse, les coordonnées de chaque personne doivent être collectées, conformément à l’ordonnance des autorités. Cela signifie que les organisateurs et les tenanciers sont responsables du bon enregistrement des données sur leurs listes de clients et du contrôle des identités.

Ils sont tenus, sur demande de l’Office du médecin cantonal, de fournir dans les deux heures les coordonnées de leurs clients dans la forme requise, rappelle la Chancellerie.

ATS/NXP