Passer au contenu principal

Débat public en directAssises de l’histoire Henri Guisan, héros ou homme ordinaire ?

Charismatique pour les uns, ordinaire pour les autres, Henri Guisan bénéficie d’une indéniable consécration médiatique. suivez et participez à la conférence en direct.

Officier de milice lors de son élection à la tête de l’armée suisse, le 30 août 1939, le Vaudois Henri Guisan fit l’unanimité aussi bien auprès des civils que des militaires, en Romandie comme en Suisse alémanique.
Officier de milice lors de son élection à la tête de l’armée suisse, le 30 août 1939, le Vaudois Henri Guisan fit l’unanimité aussi bien auprès des civils que des militaires, en Romandie comme en Suisse alémanique.
ASL

Vidéo – conférence sur Zoom en direct dès 19h30: https://unil.zoom.us/j/94186424566

ID de réunion : 941 8642 4566

Charismatique pour les uns, ordinaire pour les autres, Henri Guisan bénéficie d’une indéniable consécration médiatique. « Romand du siècle » selon l’hebdomadaire L’Illustré en 2011, le Général est-il encore d’actualité ? En clin d’œil au 60e anniversaire de sa mort, la conservatrice Weltwoche propose un montage d’Alain Berset avec une casquette de général face au Covid.

En temps de crise, l’image du « grand homme » renvoie parfois à un rôle nécessaire de mobilisation populaire. Rarement, ces figures se trouvent parmi de « grandes dames », dont l’histoire ne manque pas.

Guisan est-il le symbole du héros helvétique ? Alors que son portrait a disparu des cafés, le Général serait-il un mythe de droite ? Le personnage enseigne-t-il quelque chose aux contemporains ? Quelles sont ses parts d’ombre ? L’histoire réduit-elle trop souvent les héros au rang de simple citoyen ?

Face aux incertitudes de notre époque, a-t-on besoin de héros pour faire face au présent ?
Ces questions vous intéressent ? Venez en débattre avec :

  • La Professeure Stefanie Prezioso de l’Université de Lausanne

  • Le colonel EMG Pierre Streit, historien militaire

Organisation et animation :

  • Dominique Dirlewanger et Olivier Meuwly, historiens

3 commentaires
    Mendriziotto

    Sans le général Guisan nous serions envahi par l'Allemagne, Des soldats de l'époque qui ont répondu présent. Pour moi sans lui nous serions dans les fours, c'est tout ce que je vois