Passer au contenu principal

CritiqueAu 2.21, les repas nourrissent l’imaginaire

Le collectif CLAR sert une pièce délicieusement loufoque, «On s’en ira», jusqu’à dimanche.

Arnaud Huguenin, Chloë Lombard et Loïc Le Manac’h autour de leur table de pique-nique.
Arnaud Huguenin, Chloë Lombard et Loïc Le Manac’h autour de leur table de pique-nique.
MAXIME GENOUD

Quelques pincées de récits personnels, une bonne dose d’humour, un zeste d’émotion et une grande louche d’imagination. Remuez le tout et vous obtenez une pièce délicieusement loufoque, servie par le collectif CLAR (en écho à la première lettre des prénoms de Chloë Lombard, Loïc Le Manac’h, Arnaud Huguenin et Romain Daroles) au Théâtre 2.21, à Lausanne. Nourri d’histoires piquantes, de bribes du quotidien et d’une macédoine de souvenirs, d’espoirs et de rêves recueillis au cours de plusieurs repas avec des inconnus, le spectacle «On s’en ira» met en scène trois protagonistes endossant tour à tour le rôle de l’hôte et des invités – venus comme il se doit avec le dessert

Très vite, le réel déborde, la fiction bouillonne, l’imaginaire se décante. Les objets perdent leur sens commun, les fruits deviennent des lampes de salle de bains, une boîte de Caprice des Dieux se change en radio de policier US, un escabeau se mue en grand escalier en bois. Sur la scène d’un théâtre, tout est possible: prendre le large sur un bateau léché par les vagues, philosopher sur l’essence de l’acte de manger, recevoir l’exubérant présentateur du jeu télévisé «On ira chez vous manger ce soir» ou partir en road trip dans les grands espaces américains, au volant d’une Cadillac. Et s’envoler au-dessus du Grand Canyon. Comme dans un film.

Le collectif CLAR signe là un spectacle joyeux et touchant, assaisonné juste comme il faut. D’ailleurs, on en reprendrait bien une part.

Lausanne, Théâtre 2.21
Jusqu’au 11 oct.
www.theatre221.ch