Passer au contenu principal

Un théâtre, une saisonAu Reflet, une saison riche d’une cinquantaine de spectacles

Le théâtre de Vevey ne désemplit pas face au virus et reflète toute la diversité des arts de la scène.

Dans «By Heart», le comédien et dramaturge portugais Tiago Rodrigues fait apprendre par cœur des sonnets à une dizaine de spectateurs.
Dans «By Heart», le comédien et dramaturge portugais Tiago Rodrigues fait apprendre par cœur des sonnets à une dizaine de spectateurs.
Magda Bizarro

Humour, théâtre, danse, cirque et musique, la nouvelle saison du Théâtre Le Reflet ne désemplit pas face au virus. De septembre à mai, ce sont une cinquantaine de spectacles qui seront présentés à Vevey pour refléter toute la diversité des arts de la scène. Double lancement ce 24 septembre avec à la fois la nouvelle création des danseurs de la compagnie Prototype Status, «LUMEN» (également le 25 sept.) et le début du marathon de Frédéric Recrosio, qui prendra le micro tous les jeudis au Caveau Saint-Martin.

Du rire, il y en aura aussi avec Haroun (11 mai) ou Laurent Deshusses et sa «Vie de courbettes» (19 nov.), mais encore avec le théâtre de boulevard «J’ai envie de toi» (7 fév.) ou les comédies «La vie trépidante de Brigitte Tornade» (23 janv.) et «Mon père est une chanson de variété» (27 nov.). Le Reflet se fera également théâtre de monologues, avec «Les Plaidoiries», de Richard Berry (16 janv.), Lætitia Casta contant l’histoire de la musicienne juive «Clara Haskil» (3 mai), ou les textes de Ramuz racontés avec poésie et en musique par Thierry Romanens dans «Et j’ai crié Aline» (30 et 31 mars). Mentionnons encore les concerts d’Erik Truffaz et de Shai Maestro (3 déc.) ou de la chanteuse Yael Naim (10 nov.).

Les coups de cœur

«Poquelin II» La compagnie loufoque tg STAN s’attaque à Molière et dynamite «Le Bourgeois gentilhomme» et «L’Avare» (6-7 nov.).

«L’homme qui rit» En adaptant le roman éponyme de Victor Hugo, le Théâtre La Licorne offre «une plongée dans un univers baroque, grotesque, burlesque et puissant», selon Brigitte Romanens (16-17 fév.).

«Dévaste-moi» Un spectacle hybride mêlant musique, signes et théâtre. La comédienne Emmanuelle Laborit, sourde de naissance, passe du récital d’art lyrique au concert pop rock, en laissant une place au cabaret des années 1930 (17 nov.).

La rencontre

«By Heart» Le comédien et dramaturge portugais Tiago Rodrigues propose une expérience singulière. Celle de retenir un texte et de le dire. Sur scène, il invite dix spectateurs à apprendre par cœur un sonnet. L’idée lui est venue de sa grand-mère qui, se sachant devenir aveugle, lui a un jour demandé de choisir un livre qu’elle pourrait apprendre. Il lui a offert les «Sonnets» de Shakespeare. «Tiago Rodrigues nous offre une dimension ludique et comique à l’exercice», commente Brigitte Romanens (1er et 2 oct.).