Passer au contenu principal

Du mouvement à la Pontaise«Le LS n’est aujourd’hui qu’une filiale de l’OGC Nice»

À l’origine de l’arrivée d’Ineos en 2017, le désormais ex-vice-président lausannois Stefan Nellen veut relever d’autres défis.

Après trois années passées à la vice-présidence du LS, Stefan Nellen a décidé de ne pas poursuivre l’aventure.
Après trois années passées à la vice-présidence du LS, Stefan Nellen a décidé de ne pas poursuivre l’aventure.
KEYSTONE

Qu’ils semblent loin ces premiers mois de l’ère Ineos à la Pontaise. Sous la présidence d’un enthousiaste David Thompson, le Lausanne-Sport avait alors à la fois beaucoup d’ambition et une forte connotation vaudoise avec Fabio Celestini au poste d’entraîneur, Pablo Iglesias à celui de directeur sportif et Stefan Nellen en tant que précieux lien avec le tissu économique du canton et les instances nationales du football.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.