Les 24 Heures du Mans boucleront la saison

EnduranceLa prestigieuse épreuve des 12 Heures de Sebring va être intégrée au calendrier du Championnat du monde d'endurance (WEC).

Le calendrier du Championnat du monde d'endurance (WEC) va connaître de profonds bouleversements.

Le calendrier du Championnat du monde d'endurance (WEC) va connaître de profonds bouleversements. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'Automobile Club de l'Ouest (ACO), promoteur du Championnat du monde d'endurance (WEC), a annoncé un profond remaniement de son calendrier, avec pour principale conséquence que les 24 Heures du Mans clôtureront désormais la saison.

«Lorsque le WEC a été créé il y a cinq ans, avait été exprimé le désir d'un calendrier décalé s'achevant au Mans par les 24 Heures du Mans, joyau des courses d'endurance, ce qui n'avait pas été possible jusqu'à maintenant», rappelle le communiqué de l'ACO. La saison 2018-2019, qui débutera en mai 2018 et s'achèvera en juin 2019, fera donc office de saison de transition.

Elle aura pour particularité de compter à titre exceptionnel deux épreuves des 24 Heures du Mans, la première organisée en juin 2018 et la seconde en juin 2019. Elle verra aussi à deux reprises les concurrents participer aux 6 Heures de Spa.

Un nouveau-venu dans le calendrier

Par ailleurs, la prestigieuse épreuve des 12 Heures de Sebring, actuellement disputée dans le championnat «American Le Mans Series», va être intégrée au calendrier du WEC. A l'inverse, quatre épreuves, celles du Nürburgring, de Mexico, de Sakhir et d'Austin disparaissent pour l'instant du programme.

A terme, chaque saison commencera en octobre et se finira en juin, précise l'ACO. Et à l'issue de cette transition, le calendrier du WEC passera de neuf à sept épreuves, sous réserve de l'approbation du calendrier par la FIA, sous l'égide de laquelle l'ACO organise le WEC.

«Je me réjouis du nouveau calendrier et des modifications apportées au championnat WEC qui vont permettre à cette grande discipline du sport automobile de prendre un nouveau départ», a indiqué Jean Todt, le président de la FIA, cité dans le communiqué.

Confronté au départ d'Audi fin 2016 et à celui dans un an de Porsche, l'ACO était contrainte de réagir pour sauvegarder la catégorie reine des prototypes LMP1, où Toyota reste pour l'instant seul en lice. (si/nxp)

Créé: 02.09.2017, 11h25

Articles en relation

Porsche gagne après une course folle

24 Heures du Mans La Porsche de Bamber-Bernhard-Hartley remporte la 85e édition des 24 Heures du Mans. Plus...

Sébastien Buemi veut gagner au Mans

Automobile Le Vaudois de 28 ans se présente pour la sixième fois aux 24 Heures du Mans. Cette fois dans la peau du favori. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

L'affaire Harvey Weinstein, le célèbre producteur-harceleur de Hollywood, prend une dimension mondiale: des appels à «dénoncer les cochons» ont été lancés sur Twitter. La parole des femmes se libère.
(Image: Bénédicte) Plus...