La Honda Africa Twin réussit son come-back

Notre test moto La nouvelle héritière du nom, est une voyageuse à qui les sentiers de montagne ne font pas peur, même en automatique.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

A première vue, le ciel n’est pas avec nous en ce petit matin d’hiver pluvieux dans l’ouest de la Corse. Les nuages sont bas et, effectivement, il pleut, alors qu’un jour plus tôt le soleil brillait sur la montagne au sud d’Ajaccio. Qu’à cela ne tienne! Ce test de la toute nouvelle Honda CRF 1000L Africa Twin s’effectuera dans des conditions «réelles» – pas sous le soleil du Sud.

On passe, un peu, sur l’importance de ce modèle pour Honda. Le nom Africa Twin fait référence à la moto qui, dans sa version rallye, lui avait permis à plusieurs reprises de gagner le Paris-Dakar. L’Africa Twin d’origine avait pour principales qualités la polyvalence et l’aptitude au voyage. Honda a visé le même objectif avec la nouvelle Africa Twin. Mais elle est plus puissante, plus agile, plus moderne, sans rien renier de la robustesse qui a fait la réputation de sa devancière.

Dès les premiers kilomètres dans les rues encombrées de la ville corse, puis tout au long des routes diverses de l’île, le caractère facile de la moto saute au guidon. Même avec mon mètre 70 et mes jambes courtes, je touche terre sans problème, avec la selle standard sur son réglage bas (850 mm). Les commandes sont intuitives, l’affichage du tableau de bord un modèle de clarté et de lisibilité, et surtout, surtout, on sent très bien ce qui se passe sous les roues.

Agile, facile et amusante Les suspensions sont longues, la garde au sol respectable, les freins puissants mais dosables avec facilité. Il y a des transferts de masse lors des freinages appuyés, moins lors des accélérations franches, et la minceur de la roue avant, un atout en tout-terrain, déconcerte un peu sur l’asphalte. Mais on s’y habitue. La CRF est non seulement très stable, mais aussi très agile pour un engin de presque 1000 cm3 dont le poids atteint les 230 kilos.

Le contrôle de traction et l’ABS sont parfaits sur route mouillée. Leur fonctionnement est simple et leur intervention toujours mesurée. Il vaut mieux, parce que l’Africa Twin est prompte à accélérer quelle que soit la vitesse. Le tout avec un joli son! Du coup, les 95 chevaux disponibles sont largement suffisants.

Nouveau, le tout-terrain en automatique Outre la version avec boîte de vitesses manuelle, Honda propose aussi, pour 1000 francs de plus, une Africa Twin avec le fameux DCT (Dual Clutch Transmission, qui utilise un double embrayage). De quoi faciliter les escapades à deux, en évitant les à-coups. Ce dispositif équipe d’autres motos du même constructeur, dont les grandes VFR 1200, ou la série des NC 750. Et cette option séduit de plus en plus de clients.

Ce qui est nouveau ici, c’est l’usage de ce même DCT en tout-terrain, du jamais-vu sur une moto. Dans ce cas de figure, l’automatisme est une belle aide tant pour les novices que pour les pilotes expérimentés. Il libère l’esprit et le corps et permet de se concentrer sur les essentiels que sont la trajectoire, les appuis, la position, la jouissance du paysage et ainsi de suite.

Sur une piste de montagne trempée par la pluie, comme celle que nous avons pu emprunter sur une dizaine de kilomètres, c’est concluant. Si l’adhérence devient vraiment précaire, le bouton «G» vient à votre secours. Il signifie Gravel (gravier) et assure une meilleure traction. Et avec des pneus à crampons, plus adaptés à un sage hors bitume, on en vient à se prendre pour un véritable pro du tout-terrain.

(24 heures)

Créé: 03.02.2016, 17h58

Fiche technique

Caractéristiques Moteur bicylindre en ligne de 998 cc, puissance max. 95?ch à 7500?tr/min. Contrôle de traction (trois niveaux) déconnectable. ABS, désinsérable pour la roue arrière. Fourche télescopique inversée, réglable, et mono-amortisseur, réglable aussi. Transmission finale par chaîne, boîte de vitesses six rapports, manuelle ou robotisée DCT paramétrable.

Prix/coloris En gris ou noir, boîte manuelle: 14?090?francs (DCT, 15?290?francs). En tricolore ou rouge rallye, manuelle: 14?370?francs (DCT, 15?570?francs).





























































Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.