Bosch accusé de complicité dans le scandale Volkswagen

Etats-UnisDes avocats de plaignants américains propriétaires de diesel mettent en cause l'équipementier allemand.

Bosch a déclaré prendre ces accusations au sérieux et coopèrer dans plusieurs enquêtes.

Bosch a déclaré prendre ces accusations au sérieux et coopèrer dans plusieurs enquêtes. Image: Archives/Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'équipementier automobile allemand Bosch a participé «consciemment et activement» à la stratégie devisée par Volkswagen AG afin de contourner les normes d'émission aux Etats-Unis. C'est ce que rapportent des avocats de plaignants américains propriétaires de diesel.

Dans une déclaration déposée mardi soir auprès d'un tribunal de San Francisco, les avocats disent s'appuyer sur des documents secrets livrés par le groupe automobile à certains de leurs confrères.

Accord avec les Etats-Unis

Volkswagen n'a pas commenté l'information. Le mastodonte allemand aux douze marques précise toutefois que l'allégation n'aurait aucun effet sur le règlement civil conclu avec les autorités américaines.

Deux sources informées ont révélé lundi que Volkswagen et le département américain de la Justice ont engagé des discussions préliminaires sur le volet pénal du scandale des émissions polluantes.

Enquête interne

Bosch prend ces accusations au sérieux et coopère dans plusieurs enquêtes, a réagi de son côté une porte-parole du groupe de Stuttgart. L'équipementier automobile allemand Bosch a annoncé en janvier avoir lancé une enquête interne pour déterminer l'éventuelle implication de ses salariés dans le scandale de manipulation des tests d'émission de moteurs diesel.

Le groupe fournit le logiciel employé dans le dispositif de manipulation utilisé par plusieurs grands constructeurs automobiles, dont Volkswagen. (ats/nxp)

Créé: 18.08.2016, 08h48

Galerie photo

En images, le scandale Diesel des tests truqués

En images, le scandale Diesel des tests truqués Volkswagen avait reconnu en 2015 avoir équipé 11 millions de véhicules diesel d'un logiciel truqueur. Les soupçons se sont étendus depuis à l'ensemble de l'industrie.

Articles en relation

L'efficacité des réparations sera contrôlée par la FRC

Scandale Volkswagen La Fédération romande des consommateurs prévoit de tester l'efficacité des réparations des moteurs truqués Volkswagen. Plus...

Les excuses du patron de Volkswagen Corée

Fraude Johannes Thammer a présenté jeudi ses excuses aux magistrats enquêtant sur la fraude aux moteurs truqués. Plus...

Volkswagen condamné à 5 millions d'euros en Italie

Amende L'affaire des moteurs diesel truqués va coûter l'amende maximale prévue dans la péninsule au constructeur automobile allemand. Plus...

D'autres constructeurs avec des logiciels «tricheurs»?

Scandale Volkswagen Des experts français estiment ne pas pouvoir exclure que d'autres constructeurs de voitures diesel aient recours à des logiciels tricheurs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.