Passer au contenu principal

Chirurgie esthétique réussie pour la Kawasaki Versys

Le trail routier polyvalent de la marque japonaise progresse en sportivité et surtout visuellement.

Elle n’a jamais fait partie des best-sellers chez Kawasaki, malgré des qualités indéniables: polyvalence, confort, prix serré, caractère joueur... la faute probablement à une face avant complètement atypique, avec ses deux phares superposés et son look «zarbi». Mais cela devrait changer avec cette nouvelle mouture de la Versys 650, dont le visage 2015 est redevenu conforme aux canons populaires. Nous l’avons testée en Suisse, par tous les temps et sur toutes les routes.

Le moteur bicylindre en ligne est toujours aussi sympa, comme un gros élastique prêt à se détendre et à propulser la moto vers l’avant, avec des vibrations contenues et une large plage d’utilisation. Encore un peu plus large sur cette nouvelle version, qui progresse en puissance et en couple. Sans perdre en autonomie (plus de 300 km).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.