Passer au contenu principal

Le coronavirus s'immisce jusque chez Hyundai

Le constructeur automobile sud-coréen est mis à mal par le coronavirus. Il manque de pièces pour poursuivre sa production.

Tout ce qu'il faut savoir sur le coronavirus.

Le premier constructeur automobile sud-coréen, Hyundai, a annoncé mardi qu'il allait interrompre cette semaine toute sa production dans le pays, en raison d'un manque de pièces lié au nouveau coronavirus apparu en Chine.

Les chaînes d'approvisionnement fonctionnent à flux tendu dans l'industrie automobile. «Hyundai Motor a décidé d'interrompre la production sur toutes les chaînes de montage de toutes ses usines de Corée», a déclaré le constructeur automobile dans un communiqué.

Date variable

La date à laquelle la production cessera sera variable, cependant toute production aura été arrêtée d'ici la fin de la semaine, selon la même source. Hyundai compte 20 usines à travers la planète, dont sept en Corée du Sud, et a vendu l'an dernier un total de 4,4 millions de véhicules. Sa production sud-coréenne s'élève à environ 1,8 million de véhicules, soit environ 35'000 par semaine.

L'apparition de la pneumonie virale en Chine a perturbé l'approvisionnement en composants de câblage, qui sont principalement produits dans les chaînes de montage de Hyundai en Chine. Un responsable du constructeur automobile, cité par l'agence de presse Yonhap, a indiqué que la production pourrait cependant reprendre la semaine prochaine.

La ville de Wuhan où est apparue l'épidémie est un centre majeur de l'industrie automobile chinoise, où les français PSA et Renault ont implanté l'essentiel de leurs usines dans le pays.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.