L’électromobilité décroche sa première étoile

NouveautéLe Mercedes-Benz EQC 400 4Matic s’attaque au marché des SUV électriques haut de gamme. Technologie aboutie, coûts maîtrisés.

Le Mercedes EQC 400, un SUV effilé et élégant.

Le Mercedes EQC 400, un SUV effilé et élégant. Image: MERCEDES

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Electric Intelligence», tel est le slogan de la marque à l’étoile pour décrire une offre de mobilité allant bien au-delà du véhicule lui-même. Car pour s’aventurer sur de longues distances avec une voiture électrique, tout réside dans la planification du voyage.

Vous pouvez programmer votre périple avant le départ, au moyen de l’application «me» de votre smartphone, ou directement dans le véhicule, par le truchement du système d’infodivertissement MBUX (Mercedes-Benz User Experience).

Place à l’intelligence artificielle

Dès lors, plus besoin de réfléchir. L’intelligence artificielle le fait à votre place et calcule automatiquement l’itinéraire en tenant compte de l’état de charge de la batterie, de la topographie des régions traversées, des conditions météorologiques, de la densité du trafic et des stations de recharge disponibles le long du trajet.

Le système de navigation optimisée choisit a priori la route la plus rapide et la plus confortable, en limitant au maximum le nombre d’arrêts éventuellement nécessaires, ainsi que les temps de recharge de la batterie.

Une recharge complète n’est d’ailleurs pas toujours utile, le système calcule tout cela en conservant une vue d’ensemble du voyage programmé, du départ à l’arrivée. Inutile de préciser que tout changement d’itinéraire ou événement rencontré en cours de route entraîne un recalcul en temps réel.

Une appli qui simplifie la vie

L’application «me Charge» de Mercedes donne accès à 300 000 points de recharge publics rien qu’en Europe, gérés par plus de 300 exploitants. Des stations aisément accessibles grâce à la navigation optimisée, mais aussi une facturation simplifiée, car automatique et se présentant sous la forme de décomptes mensuels.

Le réseau de stations de recharge rapide Ionity, par exemple, est accessible au moyen de l’application dédiée. Pour mémoire, Ionity est une entreprise fondée en novembre 2017 par un consortium de constructeurs allemands (BMW Group, Daimler AG, Ford Motor Company et le groupe VW avec Audi et Porsche) et ayant pour mission d’installer, d’ici à 2020, 400 stations de recharge rapide le long des principaux axes routiers européens.

Multiples options de recharge

Compte tenu d’une autonomie qui devrait dépasser confortablement les 300 km en conditions d’utilisation réelles, le Mercedes EQC 400 4Matic (d’autres déclinaisons suivront assurément) ne nécessite cependant aucune planification d’itinéraire dans la plupart des situations du quotidien.

Les temps de recharge dépendent évidemment des installations disponibles. À domicile, la Wallbox Home de Mercedes permet de les raccourcir considérablement par rapport à une simple prise domestique. En tout état de cause, une nuit suffit pour une recharge complète.

Les stations de recharge rapide disponibles le long des grands axes routiers, qui fonctionnent en courant continu, permettent quant à elles de recharger la batterie de 10 à 80% en quarante minutes.

Testé en ville et sur route dans les environs d’Oslo, «capitale de l’électromobilité», le Mercedes EQC confirme une fois de plus que l’agrément de conduite fait rarement défaut sur un véhicule électrique. Les accélérations sont vigoureuses et le silence à bord est presque total.

Les clients Mercedes ne seront pas dépaysés

De plus, les clients Mercedes ne seront pas dépaysés, puisqu’ils retrouveront à bord de ce SUV à peine plus long qu’un GLC l’ergonomie commune à tous les modèles récents de la marque.

Seule différence notable: les palettes placées derrière le volant ne servent pas à changer de vitesse manuellement (l’EQC n’a pas de boîte de vitesses), mais à faire varier le taux de récupération d’énergie cinétique à la décélération.

Le mode D+, par exemple, permet de rouler en roue libre alors que le mode D- correspond à un frein moteur suffisamment énergique pour qu’il soit possible de circuler sans jamais toucher la pédale de frein (sauf en cas d’imprévu, bien sûr).

Le conducteur a en plus la possibilité d’opter pour les programmes de conduite Comfort (par défaut), Eco, Max Range (optimisation de l’autonomie), Sport et Individual (programmable). Mercedes a pensé à tout!


Un tableau de bord doté d’un large écran.

Un coffre de 500 l.

Créé: 23.05.2019, 15h37

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Les chiffres

Dimensions
Long./larg./haut./empatt.
4761/1884/1623/2873 mm.
Volume du coffre: env. 500 l.
Poids à vide: 2495 kg (dont 652 kg pour la batterie).

Motorisations
Deux moteurs électriques asynchrones entraînant
les roues avant et arrière
Puissance totale 408 ch.
Couple maxi 760 Nm.
Batterie lithium-ion de 80 kWh

Transmission
Quatre roues motrices, répartition intelligente du couple.

Performances
Vitesse maxi plafonnée à 180 km/h, 0 – 100 km/h
en 5,1 s. Autonomie (NEDC): 445 – 471 km.

Prix
Dès 84'900 francs.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.