La famille de Carlos Ghosn saisit l'ONU

AutomobileLes avocats des proches de l'ancien PGD de Renault dénoncent ses conditions de détention. Ils ont décidé de saisir les instances des Nations Unies.

M. Ghosn est inculpé pour avoir minoré ses revenus déclarés aux autorités boursières dans des documents remis par Nissan pour les années 2010 à 2018.

M. Ghosn est inculpé pour avoir minoré ses revenus déclarés aux autorités boursières dans des documents remis par Nissan pour les années 2010 à 2018. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La famille de Carlos Ghosn, emprisonné depuis plus de trois mois au Japon, a décidé de saisir les Nations unies, estimant que les «droits fondamentaux» de l'ancien dirigeant de Renault et Nissan n'étaient pas respectés, a annoncé lundi son avocat.

«Nous avons pris la décision de saisir les instances de l'ONU chargées de veiller au respect des droits fondamentaux pour tous», a annoncé la famille de l'ex-PDG de Renault, dans un communiqué lu par Me François Zimeray à Paris. «C'est bien l'empêchement à préparer sa défense pour un procès équitable qui nous inquiète».

«Voilà plus de 100 jours que Carlos Ghosn est emprisonné au Japon dans la citadelle de Kosuge, un lieu de détention aux règles moyenâgeuses», «dans une cellule étroite, la lumière allumée de jour comme de nuit, obligé de dormir sur le dos, le visage découvert», ont dénoncé les proches de l'homme d'affaires dans ce communiqué dévoilé lundi par Me Zimeray, avocat au barreau de Paris, lors d'une conférence de presse.

L'ancien ambassadeur de France chargé des Droits de l'homme a précisé que cette saisine s'effectuait auprès du groupe de travail sur la détention arbitraire (WGAD) de l'organisation internationale. Selon lui, le délai pour ce genre de saisine est d'environ 6 mois.

«Justice de l'otage »

L'avocat et son associée Jessica Finelle sont les représentants de la femme de Carlos Ghosn, Carole, qui avait dénoncé dans une interview récente à Paris Match les conditions de détention de son mari, les qualifiant de «déplorables, voire inhumaines», et des enfants du patron emprisonné, Caroline, Maya, Nadine et Anthony.

«Cette initiative fait écho à de très nombreuses voix comme la branche japonaise de la FIDH (Fédération internationale des ligues des droits de l'homme), pour dénoncer ce système appelé justice de l'otage,« hostage justice», et qui trouvent (...) dans l'incarcération de Carlos Ghosn l'opportunité de faire la lumière sur le combat qu'ils mènent depuis très longtemps pour que le Japon se conforme aux standards internationaux en matière de procès équitable et de détention», a détaillé François Zimeray, qui a martelé qu'il ne s'agissait «en aucun cas d'une initiative prise contre le Japon».

M. Ghosn est inculpé pour avoir minoré ses revenus déclarés aux autorités boursières dans des documents remis par Nissan pour les années 2010 à 2018.

L'ancien patron franco-libano-brésilien est en outre inculpé pour abus de confiance, sur des soupçons d'avoir tenté de faire porter à Nissan le fardeau de pertes financières personnelles et d'avoir rétribué, via une filiale du constructeur d'automobiles, un ami saoudien qui s'était porté garant pour le sortir de cette mauvaise passe. (afp/nxp)

Créé: 04.03.2019, 22h12

Articles en relation

Carlos Ghosn lâché par son avocat

Japon Incarcéré au Japon pour malversations financières l'ex-dirigeant Carlos Ghosn a perdu son principal avocat, qui vient de démissionner. Plus...

Renault dénonce des «dérapages»

Affaire Ghosn Une lettre des avocats de Renault épingle le constructeur Nissan dans l'affaire Carlos Ghosn. Plus...

Ghosn a bien bénéficié d'un cadeau personnel

France Renault va signaler à la justice que son ex-patron a reçu pour son «bénéfice personnel» un versement de 50 000 euros dans le cadre d'un mécénat avec le château de Versailles. Plus...

Ghosn dénonce un «complot et une trahison»

Japon L'ancien patron de Renault a accusé des dirigeants de Nissan opposés à son projet d'intégration entre Renault et ses alliés japonais. Plus...

Renault: Carlos Ghosn a démissionné

France Le président de Renault a présenté sa démission le jour où le conseil d'administration du constructeur automobile doit trancher sur son remplacement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.