Ferrari a favorisé Vettel provoquant la colère de Leclerc

AutomobilismeLe jeune prodige monégasque roulait vers sa troisième victoire consécutive quand la Scuderia a permis à son équipier de passer.

Sebastian Vettel célèbre sa victoire sur sa Ferrari.

Sebastian Vettel célèbre sa victoire sur sa Ferrari. Image: EPA/WALLACE WOON

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il essayait de contrôler ses propos, Charles Leclerc. À l’arrivée, le Monégasque affichait une tête d’enterrement alors qu’il terminait deuxième. Le Français était sur le podium, mais pas sur la bonne marche. Normalement, il aurait dû remporter cette course, sa troisième d’affilée, alors que c’était son équipier Sebastian Vettel qui récoltait la victoire.

Il était pourtant bien parti, Charles Leclerc. Depuis sa pole position, le pilote de Ferrari avait pris un excellent départ et contrôlait les attaques de Lewis Hamilton, juste derrière lui. «Je faisais tout ce que mes ingénieurs me disaient», protestait Charles Leclerc après l’arrivée. «Je ralentissais comme ils me le demandaient, avant de me préparer à accélérer ensuite. Mais je ne m’attendais pas à l’undercut de Sebastian.»

L’undercut, c’est la fameuse stratégie qui consiste à changer de pneus le premier, afin de profiter de la performance supérieure mais éphémère des gommes neuves – un gain situé entre une et deux secondes au tour.

«Je ne ferai rien de stupide, nous avons besoin de ce doublé»

Chez Ferrari, on a choisi de changer les pneus de Sebastian Vettel en premier. Avec beaucoup de talent, l’Allemand, qui roulait alors troisième, en a profité pour refaire le retard de près de quatre secondes qu’il comptait sur Charles Leclerc pour se retrouver devant le Monégasque quand ce dernier est ressorti des stands après son changement de gommes, un tour plus tard. «Franchement, il faudra m’expliquer pourquoi vous avez choisi cet undercut», a tempêté Charles Leclerc dans sa radio de bord lorsqu’il s’est retrouvé derrière son équipier. «C’est injuste. Je veux tout!»

À l’arrivée, les deux Ferrari signent leur premier doublé de la saison, mais le directeur technique de la Scuderia, Laurent Mékies, a dû intervenir plusieurs fois à la radio pour calmer son jeune prodige. «Charles, nous devons ramener la voiture à l’arrivée», a-t-il insisté. «Je ne ferai rien de stupide, nous avons besoin de ce doublé», a répondu le Monégasque.

La tête des mauvais jours

Une fois descendu de voiture, Charles Leclerc affichait la tête des mauvais jours. «Je suis déçu, bien sûr, mais je dois d’abord voir les données de télémétrie et en discuter avec mon équipe avant de faire des commentaires. Le plus important, c’est que nous finissons devant tout le monde.»

Chez Mercedes, une stratégie calamiteuse a relégué Lewis Hamilton à la quatrième position, devant son équipier Valtteri Bottas, qui a été obligé de ralentir pour l’attendre. Les flèches d’argent essaieront de se rattraper le week-end prochain, en Russie.

Créé: 22.09.2019, 22h31

Articles en relation

Vettel s'impose après 23 courses de disette

Formule 1 L'Allemand Sebastian Vettel (Ferrari) a remporté sur un coup stratégique à Singapour dimanche son premier Grand Prix en 23 courses, le premier en 2019. Plus...

Charles Leclerc: «Mieux que dans mes rêves les plus fous»

Automobilisme Au GP d'Italie de F1 à Monza, devant un public en délire, le Monégasque a résisté toute la course à deux Mercedes plus rapides que lui. Plus...

Les Ferrari font parler leur nouvelle arme secrète

Automobilisme Sebastian Vettel s’est imposé au GP de Belgique grâce au moteur V6 de la Scuderia. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.