Fisker prépare son retour face à Tesla

AutomobileLa Fisker EMotion a été présentée pour la première fois lors du CES à Las Vegas. Son autonomie dépasserait les 600 kilomètres.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur le marché de niche de la voiture électrique de luxe, le constructeur Fisker a dévoilé cette semaine à Las Vegas un modèle à 129'000 dollars (125'500 francs), dans un nouvel effort pour concurrencer Tesla.

La Fisker EMotion, présentée pour la première fois lors du Consumer Electrics Show (CES), s'inscrit dans une tentative de relance de la marque créée par Henrik Fisker.

Ancien designer de BMW et Aston Martin, sa première entreprise, Fisker Automotive, créée en 2013, avait fait banqueroute après avoir vendu seulement quelques milliers de véhicules.

Portes papillon

Cette fois, l'entreprise Fisker Inc. a tout fait pour que son véhicule, avec ses faux airs de voiture de sport, soit attractif. Celui-ci est doté de portes papillon, d'une conduite semi-automatique et d'une portée de 650 kilomètres sur une seule charge.

La voiture, qui sera prête à la livraison d'ici deux ans, «est une réinterprétation du futur de la berline de luxe», a expliqué Henrik Fisker à l'AFP dans le salon d'exposition du CES.

Pour Fisker, ses fonctionnalités comme son autonomie étendue «feront reconsidérer leurs réticences (au sujet des voitures électriques) aux consommateurs les plus sceptiques».

Fisker travaille sur une technologie de batterie qui doit aussi permettre de raccourcir le temps de charge, avec le but de parvenir à 200 kilomètres de charge en neuf minutes. Son entreprise espère également élaborer une batterie à électrolyte solide, qui selon Fisker permettrait de faire un plein complet en une minute.

Bus autonome

Comme Tesla, Fisker construit en parallèle un véhicule au prix plus abordable, aux alentours de 40'000 dollars. Et il a conçu l'Orbit, un bus autonome qui pourrait être prêt d'ici quelques années.

Le constructeur est confronté à une lutte ardue dans un secteur dominé par Tesla, en croissance rapide, et où de nouveaux rivaux voient le jour, grands constructeurs comme start-up.

La start-up chinoise Byton a par exemple annoncé cette semaine un projet de véhicule à 45'000 dollars, doté d'un salon «numérique» avec un affichage panoramique en guise de système de navigation et d'un outil de suivi de la santé de ses passagers. (ats/nxp)

Créé: 10.01.2018, 11h21

Articles en relation

Les robots se lancent dans la «pole-dance»

CES à Las Vegas Des robots coquins sont exhibés dans un club de strip-tease en marge du salon des innovations technologiques. Plus...

Le robot de LG refuse de parler sur scène

CES Las Vegas Le groupe sud-coréen voulait épater avec son petit robot à commande vocale mais CLOi n'était pas du tout de cet avis. Plus...

Une voiture électrique sous «basse tension»

CES Las Vegas Valeo a annoncé au CES avoir mis au point un véhicule fonctionnant sous basse tension électrique, donc moins coûteux. Plus...

Voitures autonomes: Nvidia s'associe VW et Uber

CES Las Vegas Nvidia, fabricant de puces graphiques, a annoncé lundi qu'il allait renforcer son partenariat avec Uber Technologies et s'allier avec Volkswagen dans les véhicules autonomes. Plus...

Las Vegas au cœur des nouvelles technologies

Innovation En une décennie, le Consumer Electronic Show a connu un essor considérable. Sa 52e édition ouvre ses portes mardi. Plus...

Articles en relation

Fisker entend défier Tesla sur son propre terrain

Automobile Remis de la faillite de son groupe, le génial designer danois annonce l'arrivée prochaine d'une berline de luxe électrique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

C'est la guerre du rail entre CFF et BLS. Paru le 20 avril 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...