La Nissan Leaf débarque avec de sérieux atouts

AutomobileLa nouvelle version de la voiture électrique de Nissan dispose de plus de batterie et de plus d'autonomie. Elle sera disponible au mois de mars en Suisse.

Par rapport à la première génération, la nouvelle Nissan Leaf s'accompagne d'une ligne plus agressive.

Par rapport à la première génération, la nouvelle Nissan Leaf s'accompagne d'une ligne plus agressive. Image: Nissan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'alliance Renault-Nissan n'entend pas se laisser distancer sur le terrain de la voiture électrique. Symbole de cette stratégie, la nouvelle Nissan Leaf sera chargée de relever les défis lancés par Tesla et son modèle 3 ou encore par Opel et son Ampera-E.

La voiture sera disponible en mars en Suisse à partir de 35'790 francs et elle promettra une autonomie de 378 kilomètres. Le modèle a déjà été précommandé à plus de 10'000 exemplaires en Europe.

Chargeur de type 2 de série

Nissan veut séduire avec sa nouvelle génération de batteries, dont la capacité a été augmentée de 30% à 40kW/h, améliorant de fait l'autonomie, comme a pu le constater le Tages-Anzeiger lors d'un essai à Los Angeles. Plus besoin de garder les yeux rivés sur l'ordinateur de bord pour vérifier sa consommation.

Lorsque la batterie est vide, elle se charge encore plus rapidement grâce au chargeur de type 2 qui est dorénavant installé de série. Une recharge sur une prise domestique ne dure désormais plus que sept heures contre 21 précédemment.

Avec une performance augmentée de près de 40% à 110 kW et un couple de 320 Newton-mètre, le démarrage est d'autant plus impressionnant que les pneus de 17 pouces peinent parfois à domestiquer toute cette puissance sur la route.

Un moteur générateur

Afin de renforcer la sensation électrique, Nissan a ajouté une dénommée e-pédale, qui permet de contrôler le niveau de récupération. En appuyant sur un bouton, le moteur électrique se transforme en générateur dès qu'on retire le pied de la pédale de l'accélérateur.

Le ralentissement est tellement fort que le conducteur n'a presque plus besoin d'appuyer sur les freins. Mais gare au risque d'accoutumance car il faut reprendre l'habitude d'écraser le palonnier des freins si l'e-pédale est désactivée.

Conséquence de la batterie placée dans le plancher, la position de conduite est élevée et elle offre moins de place pour les pieds. En outre, le choix des matériaux montre un souci d'économies destiné à compenser le coût de la batterie. Le seuil de chargement du coffre, d'une capacité de 435 litres, est également plus haut que les compacts habituelles.

Pluie d'assistants

La Nissan Leaf essaie également de poser de nouveaux jalons pour la conduite autonome. Avec ses caméras et ses capteurs au service de ProPilot, l'assistant de conduite se contente d'une présence symbolique des mains sur le volant. Le véhicule est bien entendu équipé d'un système de parcage automatique.

L'alliance franco-nippone compte bien pousser son avantage dans le segment des compacts pendant que Tesla en est absent. Signe de la confiance du groupe japonais et alors que la commercialisation n'a même pas commencé, la production de la nouvelle version a été confiée à trois usines, au Japon, aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. (nxp)

Créé: 09.01.2018, 09h34

Articles en relation

Nissan se lance aussi dans la Formule E

Automobilisme Nissan est la première marque japonaise à rejoindre le championnat du monde de voitures électriques. Plus...

Nissan présente sa nouvelle Leaf

Japon Le constructeur japonais a présenté mercredi sa nouvelle citadine électrique, dotée d'une plus grande autonomie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

C'est la guerre du rail entre CFF et BLS. Paru le 20 avril 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...