Passer au contenu principal

Nissan et Mitsubishi vont développer une voiture électrique

Les deux constructeurs automobiles nippons s'allient et créent une société pour développer une mini-voiture électrique à bas coûts.

Nissan commercialise jusqu'à présent sa citadine électrique Leaf, pour un résultat mitigé.
Nissan commercialise jusqu'à présent sa citadine électrique Leaf, pour un résultat mitigé.
Keystone

Les constructeurs d'automobiles japonais Nissan et Mitsubishi Motors ont créé une société mixte pour développer ensemble une mini-voiture électrique à bas coûts d'ici 2016-2017, affirme lundi le quotidien économique «Nikkei». Son prix devrait tourner autour de 13'000 francs.

Nissan, qui a investi 4 milliards d'euros (4,8 milliards de francs) dans ce domaine en partenariat avec Renault, son principal actionnaire, commercialise jusqu'à présent la citadine Leaf, pour un résultat commercial mitigé. Seuls 124'000 exemplaires écoulés dans le monde depuis son lancement en 2010.

Le groupe assure que la Leaf est néanmoins «la voiture électrique la plus vendue», tout en concédant qu'un problème d'infrastructures ralentit l'adoption de ce type d'automobiles qui offrent une autonomie de 190 km une fois la batterie chargée au maximum.

Le prix est également un facteur susceptible de freiner les acheteurs, d'où ce projet, s'il est confirmé, de mettre au point un véhicule abordable.

IMiEV

Mitsubishi Motors a de l'expérience en la matière, puisque la société a lancé en 2009 la voiture électrique la moins onéreuse du marché japonais: un petit modèle dénommé iMiEV proposé au prix de 1,78 million de yens (15'700 francs), si l'on inclut l'aide du gouvernement pour les «véhicules propres».

Selon «Nikkei», la mini-voiture en préparation pourrait être vendue encore moins cher, autour de 1,5 million de yens (13'200 francs).

Nissan et Mitsubishi Motors travaillent déjà ensemble dans plusieurs domaines, dont celui des mini-véhicules justement, des voitures de moins de 660 cc très appréciées au Japon.

Avec Renault, ils avaient annoncé fin 2013 une extension de leur coopération, en vue d'une fabrication en commun de véhicules et de partages de technologies, en particulier dans l'électrique.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.