La nouvelle Mazda 3 fait la révolution

Première européenneLa ligne de la 4e génération bouscule l’image de cette berline cinq portes qui sera aussi distribuée en Suisse en version tricorps.

Le profil de la nouvelle Mazda3 résume son évolution esthétique.

Le profil de la nouvelle Mazda3 résume son évolution esthétique. Image: MAZDA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mazda3, quatrième édition. La berline vedette du constructeur d’Hiroshima s’offre une refonte complète dont la ligne surprendra les habitués du modèle. Après une première apparition aux États-Unis, elle est depuis quelques jours la vedette incontestable du Salon de Bruxelles. Sa commercialisation débutera en mars, à l’heure de celui de Genève.

Si le design de Mazda s’inspire depuis 2012 de la philosophie «kodo» (l’âme du mouvement), l’esthétique de la nouvelle venue écrit une page qui «tutoie les beaux-arts», comme l’affirme la marque.

Une révolution esthétique spectaculaire

Une chose est certaine, la révolution est spectaculaire. La partie arrière forme une sorte de bulle globale où on ne décèle aucune ligne de force. Une masse dont les contours ne sont marqués que par des jeux de lumière, d’ombres, de relief. Les montants arrière disparaissent au profit d’une surface aux pourtours indéfinis.

La version tricorps sera commercialisée en Suisse

On vous le disait, la nouvelle Mazda3 va surprendre plus d’un client. Au point que l’importateur suisse a décidé de commercialiser parallèlement la version trois volumes. Cette déclinaison a toujours existé. La seconde génération avait même été proposée sur le marché suisse, sans grand succès. Une expérience qui n’avait pas été répétée pour le modèle qui quitte la scène.

La transformation esthétique de la quatrième génération a convaincu les concessionnaires de renouveler cette offre. Car la tricorps, à l’allure plus classique, joue sur une ligne longiligne et très élégante.

Les designers Mazda ont retravaillé en profondeur l’habitacle, lui offrant une planche de bord redessinée, à l’écran tout en largeur de 8,8 pouces, une visibilité des instruments améliorée, un système audio développé avec Bose où les basses sont installées au sein du châssis pour éliminer les vibrations. La position de conduite offre en outre des plages de réglage augmentées.

Nouveau moteur essence de 181 ch pour juillet

Côté motorisations, les ingénieurs annoncent un nouveau groupe essence pour juillet prochain. Ils progressent dans leur quête d’une augmentation du taux de compression. Pas question de céder aux sirènes du downsizing: ni turbo ni compresseur au programme.

La compression atteindra 16:1 dans la nouvelle version de ce deux litres qui passera de 165 à 181 ch et offrira une diminution de 20% de la consommation. Cette stratégie permet à tous les moteurs Mazda de respecter les dernières normes d’émission (Euro6 d-temp). Grâce à cette technologie sophistiquée, ce groupe fonctionne comme un cycle Otto ou Diesel. Elle réunit, en somme, les avantages d’un moteur essence (réponse rapide, puissance sur une large plage d’utilisation) et Diesel (plus de couple et consommation basse).

(24 heures)

Créé: 24.01.2019, 11h11


La planche de bord reçoit un écran de 8,8 pouces. (Image: Mazda)



La ligne étirée de la nouvelle Mazda3 tricorps joue sur l’élégance. (Image: Mazda)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.