Un pneu Pirelli au poignet

TRIBUNE DES ARTSLe pneu est transformé en bracelet par l'horloger genevois Roger Dubuis, partenaire du fournisseur exclusif de la Formule 1

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La guerre du pneu aura-t-elle lieu en Formule 1?

En 2011, Pirelli succédait à Bridgestone et devenait, à son tour, le fournisseur exclusif de pneus pour les dix écuries engagées dans le championnat du monde. Cette décision avait été imposée en 2007 par la FIA afin de réduire les coûts chez les manufacturiers, de garantir l’équité sportive et d’assurer un peu plus de spectacle sur les circuits. Or, le contrat avec Pirelli arrivera à échéance après la saison 2019. Si les Italiens ont déjà fait part de leur volonté de rester en F1, personne ne sait dans quelle direction la reine des catégories, avec ses nouveaux patrons américains, Liberty Media, se dirigera. Statu quo? Ou ouverture des hostilités? L’année risque d’être mouvementée en coulisses…

Pour l’heure, Pirelli a créé un nouveau train de neuf pneus, lisses ou non, pour la saison 2018. Et, avec deux couleurs supplémentaires à sa palette, l’orange et le rose, la marque milanaise a une fois encore obéi aux exigences de la F1: développer des gommes plus tendres, à dégradation rapide, afin de contraindre les équipes à prévoir non plus un, mais deux arrêts aux stands. Un impératif qui doit rendre les Grands Prix plus animés encore.

«Une palette de pneus arc-en-ciel»

Du blanc au violet, en passant par le jaune et le rouge, cet arc-en-ciel permet surtout une plus grande transparence: on identifie plus facilement les pneus utilisés par les pilotes. Si l’orange est le plus dur de la gamme, le rose reste le plus… tendre, mais aussi le plus rapide. Quant au bleu, baptisé aussi «Wet Blue», il est réservé aux circuits détrempés: il est capable de disperser jusqu’à 65 litres d’eau par seconde à pleine charge. Ce nuancier de couleurs, sur fond de caoutchouc, fait en tout cas le bonheur de Roger Dubuis.

Cliquez pour agrandir

Depuis un an, l’horloger genevois est en effet partenaire de Pirelli. L’objectif? Créer une communauté autour de cette passion pour le sport automobile. Proposer surtout une expérience unique à quelques privilégiés en s’immergeant dans les coulisses de la F1. «Ils ont la chance de vivre un Grand Prix de l’intérieur, en suivant les ingénieurs de Pirelli pendant 48heures», précise Jean-Marc Pontroué, CEO de la marque jusqu’à la fin juin. «Ils n’ont pas la possibilité de conduire la voiture, mais ils plongent au milieu du théâtre et partagent le quotidien de ces hommes pendant les essais, puis en course.»

Le bracelet de l'Excalibur a été fabriqué avec l’un des pneus qui équipaient la F1 vainqueur du Grand Prix de Monte-Carlo en 2016

Il y a évidemment une condition à ce privilège inestimable: ces clients sont, en effet, les heureux propriétaires de l’une des huit Excalibur Spider Double Flying Tourbillon que Roger Dubuis produit pour célébrer ce partenariat. Sa particularité? Outre son calibre squeletté et son prix (288'000 francs), son bracelet a été fabriqué avec l’un des pneus qui équipaient la F1 vainqueur du Grand Prix de Monte-Carlo en 2016 – celle de Lewis Hamilton. «Une fois que ces pneus ont passé les tests, qui permettent de vérifier s’ils correspondent aux normes fixées par la FIA, ils sont en général jetés, puis recyclés», explique Jean-Marc Pontroué. «Nous récupérons cette matière première et, après un traitement spécial mis au point par l’entreprise Biwi à Glovelier, nous coulons le caoutchouc sur la partie visible du bracelet.» Il est en effet hors de question de laisser le pneu entrer en contact direct avec la peau. Pour des raisons évidentes d’allergie.

«Notre montre est livrée avec un certificat et le numéro de série du pneu utilisé», précise encore le CEO. Ce code-barres permet de tracer les gommes dès leur sortie de l’usine et jusqu’à la fin du Grand Prix. Il constitue par conséquent la preuve irréfutable que le Pirelli, porté par ces clients au poignet, est bien celui qui s’est imposé sur le Rocher. Et, au vu du succès de cette première opération séduction, l’horloger genevois dévoilera une seconde pièce cette année après le Grand Prix de Monaco. De quelle couleur sera-t-elle? Quel mouvement la fera-t-il battre? Rendez- vous le dimanche 27 mai vers 16h30 pour le savoir!


EN CHIFFRES

2011 Pirelli devient fournisseur exclusif de pneus pour la F1.

9 Le nombre de pneux différents à disposition des équipes: rose, violet, rouge, jaune, blanc, bleu et orange en pneu lisse (du plus tendre au plus dur); vert et bleu en pneu pluie.

38 788 Le nombre de pneus livrés en 2017 par Pirelli

288 000 Le prix de l'Excalibur Spider Double Flying Tourbillon produite par Roger Dubuis en 8 exemplaires


Retrouvez la Tribune des Arts dans le prochain numéro, le 8 juin, dans la «Tribune de Genève», avec un spécial "ART BASEL". (24 heures)

Créé: 24.05.2018, 09h58

Articles en relation

Immersion dans l’empire suisse de Rolex

Horlogerie Entre Genève et Bienne, 6400 personnes façonnent des montres mythiques. Plongée au cœur d’une marque horlogère très secrète. Plus...

Un Genevois fond des montres de luxe pour sa création

Horlogerie Fondateur de Artya, Yvan Arpa fait fondre cinq modèles iconiques et crée une série limitée vendue sur Internet. Plus...

Baselworld menacé d’obsolescence

Horlogerie Paradoxe: alors que l’horlogerie repart à la hausse, sa principale vitrine rétrécit. La foire traditionnelle doit se réinventer. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

CarPostal franchit la ligne, paru le 16 juin
(Image: Valott) Plus...