Passer au contenu principal

JaponLe procès de Ghosn peut-être à l'automne

Carlos Ghosn, qui était à la tête de Renault depuis 2005, a démissionné de son poste fin janvier, soupçonné d'abus de confiance.

Carlos Ghosn, de la gloire à la déchéance.

Le procès du patron déchu de Renault, Carlos Ghosn, pourrait se tenir cet automne à Tokyo. Un tribunal de la capitale japonaise a fixé une première audience au 23 mai, a indiqué un de ses avocats. L'affaire pourrait être traitée quelques mois plus tard.

Carlos Ghosn, qui était à la tête de Renault depuis 2005, a démissionné de son poste fin janvier. Il avait été démis de la présidence de Nissan et Mitsubishi dès les premières révélations. Arrêté en novembre dernier, il est soupçonné d'abus de confiance et de minoration de revenus dans les déclarations aux autorités boursières de 2010 à 2018.

Après plusieurs prolongations de sa détention, il a été libéré sous caution au début du mois de mars. Il maintient être innocent et affirme que Nissan l'a utilisé pour des raisons politiques. Les Japonais ne souhaiteraient notamment pas de fusion avec Renault et voudraient revoir l'influence du constructeur français dans l'alliance.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.