Le renouveau fait la part belle au spectacle

AutomobilismeSurprise au Rallye du Chablais, où la victoire est revenue samedi au Jurassien Steeves Schneeberger.

S’il a parfois fait le pari de la sécurité, le couple Schneeberger n’en a pas moins triomphé au terme de cette 15e édition.

S’il a parfois fait le pari de la sécurité, le couple Schneeberger n’en a pas moins triomphé au terme de cette 15e édition. Image: FLORIAN CELLA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Souvent, le départ d’une figure est un coup dur pour un championnat. Les retraits de Grégoire Hotz (en 2015) et du double champion de Suisse en titre Sébastien Carron (en 2017), vainqueurs de l’ensemble des titres sur les routes helvétiques depuis 2013, n’auguraient rien de très encourageant pour la discipline. Pourtant, le suspense n’en est que décuplé et pousse d’autres pilotes à sortir du bois.

C’est ainsi que le Rallye du Chablais a donné lieu à un spectacle intense vendredi et samedi autour d’Aigle. Le leader du championnat de Suisse, Ivan Ballinari, absent car opéré d’une hernie discale, la lutte s’annonçait rude entre les équipages formés de Cédric Althaus et Jessica Bayard (Ford Fiesta R5), Mike Coppens et Renaud Jamoul (Skoda Fabia R5) ainsi que Steeves et Isabelle Schneeberger (Ford Fiesta R5). Elle l’a été, longtemps au contact après le premier jour de course.

L’épreuve s’est décantée samedi, grâce notamment aux différentes stratégies. Au jeu de l’attaque à outrance, le surprenant couple Schneeberger a su tirer son épingle du jeu, se montrant parfois plus prudent que ses adversaires directs. Les Jurassiens, pourtant un temps décrochés dans la course à la victoire, ont eu le mérite de ne pas céder sous la pression. Cédric Althaus n’a pas eu cette réussite, sortant de route lors de la 10e spéciale, tandis que Mike Coppens a tout simplement oublié de faire un tour de piste lors de la 11e. Verdict sans appel: disqualification pour les deux pilotes et un championnat totalement relancé avec une course au titre national plus ouverte que jamais.

«Ça fait très plaisir de s’imposer, s’est réjoui Steeves Schneeberger, satisfait d’avoir fait le pari de la sécurité avec une voiture qu’il n’étrenne que depuis le début de l’année. Peut-être qu’à la régulière Sébastien Carron aurait été plus fort, mais il n’est pas là et le championnat est plus haletant. Je pense qu’on se pousse tous vers le haut. Pour ma part, je sais que je dois encore mettre passablement de choses au point, avec le véhicule et au niveau physique, alors je ne veux pas voir trop haut trop vite.»

Une saison très ouverte

Pour sa part, Mike Coppens ne souhaite surtout pas parler des absents. «Je ne crois pas qu’il faille toujours revenir sur le passé, insiste le Valaisan. Des pages se tournent et il faut se battre avec les pilotes présents. D’ailleurs, la suite de la saison s’annonce très ouverte et on voit qu’en progressant certains doivent attaquer plus fort, ce qui peut parfois coûter cher.» C’est ce qui est arrivé à Cédric Althaus, qui a manqué une occasion de frapper un grand coup au championnat. «Le but est d’être champion, rappelle le Vaudois. C’est le seul titre qui nous manque et se retrouver à plusieurs au coude à coude nous tire vers l’avant, c’est vrai.»

Tous s’accordent pour dire que, malgré l’absence des grands noms de ces dernières années, la bagarre est donc plus belle. «Le titre de Young Boys après l’hégémonie du FC Bâle fait du bien au football suisse, image Éric Jordan, président du comité d’organisation. Notre public n’est pas différent des autres sports et aime aussi le renouveau. Au niveau sportif, c’est idéal d’avoir une haute lutte.» (24 heures)

Créé: 04.06.2018, 13h50

Articles en relation

Deux stars sur les routes du Chablais

Automobilisme Par la magie d’Éric Jordan, deux «monuments», Loeb et Vatanen, seront de la 15e édition du rallye, vendredi et samedi. Plus...

Alain Blaser finance sa saison grâce au système D

Rallye Le pilote de Champtauroz invite ses clients de vivre les sensations d’un copilote. Plus...

Un Romand décroche un titre de champion de France de rallye

Voitures anciennes À bord d’une voiture mythique, la Golf GTI, Hervé Lecuyer a remporté plusieurs manches du championnat des voitures historiques. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.