Le SUV compact Mitsubishi ASX s’offre une cure de jeunesse

ÉvolutionCette deuxième génération hérite d’un nouveau moteur de 2 l et 150 ch ainsi que de la traction intégrale.

La seconde génération du SUV Mitsubishi ASX voit sa motorisation passer de 1,6 l (115 ch) à 2 l (150 ch) et hérite de la traction intégrale. Image: MITSUBISHI

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Neuf ans après le lancement de la première génération de son ASX, Mitsubishi le remet au goût du jour en proposant une évolution réjouissante. Excepté sa citadine Space Star (3,79 m de long), le constructeur japonais ne commercialise en effet plus que des SUV déclinés en trois segments. Les deux plus grands, l’Eclipse Cross (4,41 m) et l’Outlander (4,70 m), ont déjà été remis à jour, c’est donc au tour du benjamin, l’ASX, de proposer une nouvelle donne.

La première version de ce modèle a atteint plus de 30% des ventes de la marque en Suisse en 2014 et 2015, un objectif que l’importateur suisse espère dépasser en 2020 grâce aux atouts de cette seconde génération.

Ils se matérialisent par un look moderne et agressif, un nouveau moteur plus puissant et l’introduction de la traction intégrale, qui n’était pas proposée en Europe précédemment.

Une proue qui reprend le style de la gamme

L’ASX s’offre ainsi un «visage» plus en phase avec ses grands frères. L’air de famille se renforce grâce à une refonte complète de la proue. On y retrouve les deux crosses verticales reliées par des barres chromées horizontales caractérisant la signature visuelle des nouveaux modèles.

On les découvrira d’ailleurs sur la future déclinaison du pick-up L200. L’arrière hérite aussi des LED à lamelles installées sur les autres SUV. L’ASX offre ainsi une ligne beaucoup plus tonique, beaucoup moins fade.

Mitsubishi en profite pour en modifier la motorisation: un quatre-cylindres 2 l de 150 ch remplace le 1,6 l de 115 ch. Installé aussi sur l’Outlander, il est doté d’un système de commande électronique des soupapes et est disponible avec une boîte manuelle à six rapports ou une transmission automatique CVT.

Une boîte automatique CVT avec palettes au volant

Cette dernière peut être gérée avec des palettes au volant, permettant de minimiser les montées dans les tours lors des accélérations trop violentes. Cela dit, il faudra essayer cette transmission sur des parcours montagneux pour vérifier son aspect pratique.

Et en faire de même avec la traction intégrale, dont l’utilité s’est révélée stérile sur les routes de la région de Setúbal.

Une traction intégrale à trois modes de conduite

L’ASX a toujours proposé cet avantage qui n’était curieusement pas commercialisé sur le Vieux-Continent. Le conducteur dispose de trois modes de conduite grâce à un différentiel central équipé d’un embrayage à commande électrique.

Il peut opter pour la traction pure et pour une position automatique qui, dans des conditions normales, distribue les 98% du couple sur les roues avant. Lorsque la progression est plus difficile, la répartition atteint au maximum 50%-50%. En mode 4WD Lock, l’arrière est favorisé afin de se sortir d’un mauvais pas.

Le travail de renouveau de l’ASX concerne enfin le poste de pilotage, qui hérite d’un écran plus grand (huit pouces contre sept) et d’une navigation désormais assurée par TomTom. Le véhicule sera proposé (dès octobre) en finitions Pure, Value, Style et Diamond.

Cette dernière est dotée en série de la traction intégrale, de la boîte CVT et d’un éventail de systèmes de sécurité passive (caméra de recul, surveillance des angles morts, alerte de franchissement des lignes et de circulation transversale arrière). Sans oublier un toit panoramique et des sièges en cuir.

Créé: 13.06.2019, 14h18

Infobox

Les chiffres

Dimensions
Longueur/largeur/hauteur: 4365/1770/1640 mm.

Motorisation
Essence: 4 cyl., 2.0, 150 ch, 195 Nm.

Prix non encore connus.

Commercialisation octobre.


La planche de bord hérite d’un écran plus grand.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.