Passer au contenu principal

Moteurs truquésVentes de «VW» encore touchées par le scandale

Entre janvier et mars, les ventes mondiales de voitures de la marque allemande ont baissé de 1,3%.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration.
Keystone

Les ventes mondiales de voitures de la marque allemande Volkswagen (VW) ont baissé de 1,3% au premier trimestre. Aux Etats-Unis, elles se sont tout particulièrement repliées, dans le sillage du scandale des moteurs truqués.

Entre janvier et mars, la marque VW a vendu près de 1,46 million de véhicules dans le monde, selon un communiqué publié vendredi. Mais le directeur des ventes de la marque, Jürgen Stackmann, évoque des «évolutions de marchés différentes selon les régions».

Volkswagen a enregistré une forte croissance sur son premier marché, la Chine, où le constructeur a signé le meilleur trimestre de son histoire, mais un décrochage en Amérique du Sud et un repli aux Etats-Unis, où le scandale des moteurs diesel truqués lui colle à la peau.

Stagnation en Europe

Dans le détail, la marque Volkswagen, pilier du groupe du même nom qui commercialise 12 marques de véhicules au total, a vu ses livraisons stagner en Europe (-0,2%), le dynamisme observé dans l'est du continent - à l'exception de la Russie - permettant de compenser des ventes en léger déclin dans l'ouest.

Sur son marché national, l'Allemagne, qui est également son deuxième plus gros débouché, la baisse est de 3,8% sur un an. L'appétit des clients chinois (6,5%) a permis de contenir le plongeon des ventes aux Etats-Unis (-12,5%) et au Brésil (-39% environ).

Au seul mois de mars, Volkswagen a écoulé dans le monde 543'700 voitures. C'est 2,7% de moins qu'en mars 2015.

Légère hausse

Seule la marque historique Volkswagen semble souffrir encore du scandale. Le groupe aux douze marques, de Seat à Skoda en passant par Porsche et le fabricant de camions MAN, a dans l'ensemble livré un peu plus de 2,5 millions de véhicules dans le monde entre janvier et mars, soit 0,8% de plus qu'au premier trimestre 2015, d'après un communiqué.

Les autres constructeurs - généralistes ou haut de gamme - du groupe affichent de meilleures performances au premier trimestre: Audi a progressé de 4%, le tchèque Skoda de 4,3%, l'espagnol Seat de 0,2% et Porsche a vu ses ventes grimper de 9,5%.

D'après les chiffres européens dévoilés vendredi par l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA), le groupe figure toujours en tête du marché européen avec une part de 22,2% en mars, même s'il continue de perdre du terrain.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.