Les voitures de luxe d’Obiang seront vendues à Chéserex

JusticeLa Guinée équatoriale a voulu bloquer les enchères de 25 véhicules prévues dimanche au golf de Bonmont, près de Nyon. La justice lui donne tort.

Les Ferrari, Rolls-Royce, Maserati ou autres Lamborghini ont longtemps été séquestrées dans un local au chemin de la Gravière.

Les Ferrari, Rolls-Royce, Maserati ou autres Lamborghini ont longtemps été séquestrées dans un local au chemin de la Gravière. Image: FRANK MENTHA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La vente aux enchères des voitures d’Obiang, prévue dimanche, aura bien lieu. Le Tribunal de première instance de Genève a rejeté mardi la requête de la Guinée équatoriale visant à l’annuler. La juge estime que cette vente ne portera pas préjudice à cet État d’Afrique centrale, représenté par Me Shahram Dini.

Pour comprendre cette histoire, il faut remonter au 7 février, quand le Ministère public a annoncé qu’il classait l’affaire Obiang. Le fils du président de Guinée équatoriale était soupçonné de blanchiment d’argent en Suisse. Dans ce cadre, 25 voitures ont été séquestrées dans le canton et un yacht, le Ebony Shine, arraisonné aux Pays-Bas.

La justice genevoise et le régime de Malabo (la capitale de ce pays) se sont mis d’accord pour lever le séquestre du bateau et vendre les voitures à condition que l’argent récolté soit octroyé «à un programme à caractère social» en Guinée équatoriale. L’État a sollicité l’aide de la maison Bonhams, spécialisée dans de telles enchères, qui annonce le 17 juin que la vente aura lieu au golf de Bonmont, à Cheserex, sur les hauteurs de Nyon, le 29 septembre, ce dimanche. L’affaire Obiang, qui a bousculé le Ministère public depuis son ouverture en 2016, semblait enfin prendre une bonne tournure.

Koenigsegg en colère

Mais entre-temps les choses se sont corsées. Le 28 juin, le constructeur suédois Koenigsegg a fait part de sa colère. Il estimait en effet que son modèle, le plus prestigieux des 25 bolides, valait deux fois plus que le prix estimé par la maison Bonhams. Une source relève dans la foulée que le prix des autres voitures est aussi sous-estimé, que la commission prise par Bonhams est élevée et que l’immatriculation et la remise à neuf des véhicules promettent d’être onéreuses.

Le 25 juillet, sur la base de ces éléments, la Guinée équatoriale déposait une requête contre l’État de Genève pour faire annuler la vente prévue dimanche. L’accord du 7 février prévoyait que les voitures soient vendues en un seul lot, rappelle le régime de Malabo, qui craint qu’une enchère ne brade le prix des véhicules. «Trois acheteurs ont manifesté leur intérêt pour le lot entier», glisse Me Dini, dont une société spécialisée dans les voitures d’exception à Plan-les-Ouates.

«Le Ministère public a violé son engagement envers la société si la vente aux enchères est maintenue, l’État devra assumer ses responsabilités»

Me Dini a plaidé sa cause le 16 septembre, sans convaincre. Mardi, la juge a rejeté sa requête, à cinq jours des enchères. Les candidats à l’achat du lot n’ayant pas fait d’offres chiffrées, on ne peut prouver qu’il y aura préjudice pour la population équato-guinéenne (qui doit bénéficier de la vente), estime la magistrate. Le pouvoir judiciaire confirme la nouvelle sans faire plus de commentaires. «Je dois m’entretenir avec ma cliente pour décider de la suite. Le Ministère public a violé son engagement envers elle et si la vente aux enchères est maintenue, l’État devra assumer ses responsabilités», indique Me Dini, qui peut faire recours.

Quant à Teodorin Obiang, l’ancien prévenu du Ministère public, il a été aperçu au début du mois au large de l’Italie, sur l’Ebony Shine, qu’il retrouvait après trois ans de séquestre.

Créé: 24.09.2019, 18h46

Articles en relation

La justice classe l'affaire Obiang

Afrique Le vice-président de Guinée équatoriale, poursuivi pour blanchiment à genève, est mis hors de cause. Plus...

Un fils du président Obiang recherché par la police

Genève Un des fils du président de Guinée équatoriale a pris la fuite de sa villa à Anières. La police venait le chercher, à la demande de son médecin qui voulait le faire hospitaliser. Plus...

Un séquestre de voitures de luxe vire au casse-tête

Affaire Obiang Des bolides saisis en 2016 par la justice genevoise, mal entretenus, se sont dépréciés. L’instruction contre le vice-président équato-guinéen coûte cher au contribuable. Plus...

Un yacht séquestré coûte 2000 euros par jour aux Genevois

Guinée équatoriale Le coût d’entretien du navire africain a poussé le Ministère public à le vendre. Le clan Obiang s’y oppose et a obtenu gain de cause. Plus...

La folie des grandeurs d’Obiang devant la justice

Biens mal acquis Le procès de Teodorin Obiang, le fils du président de Guinée équatoriale, est le premier dans les affaires de «biens mal acquis». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...