Volkswagen rappelle 600'000 Audi aux USA

AutoEn cause : des défauts sur les airbags et des risques de départ de feu.

Audi A5, A4, A6 et Q7 mais aussi Golf et Tiguan sont concernés par ce rappel massif. (photo d'illustration)

Audi A5, A4, A6 et Q7 mais aussi Golf et Tiguan sont concernés par ce rappel massif. (photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Volkswagen va rappeler près de 600'000 voitures, en majorité de sa marque haut de gamme Audi, aux Etats-Unis pour différents défauts dont des risques de non-déploiement des airbags et de départ de feu.

Aucun accident mortel lié à ces problèmes n'a encore été dénombré, a indiqué samedi l'agence américaine de la sécurité routière, la NHTSA, qui a fait part de cette vaste opération de rappels, après des incidents en Chine et en Israël en 2016.

Les concessionnaires de la marque vont effectuer gratuitement les réparations et remplacements de pièces nécessaires, est-il précisé dans les différents avis de rappels. Dans le détail, environ 234'054 Audi A5, années modèles 2011 à 2017, sont affectées par un problème de corrosion risquant d'empêcher les airbags de se déployer correctement en cas d'accident, prévient le régulateur.

Les réparations seront gratuites

Quelque 342'867 Audi A4, produites de 2013 à 2017, A5 (2013-2017), A6 (2012 à 2016) et Q5 (2013 à 2017) sont, eux, touchés par des problèmes de surchauffe de la pompe à eau pouvant entraîner un incendie.

Enfin, les propriétaires de 5901 Audi A4, A6 et Q7, années modèles 2017, et des Q5 (2018) doivent ramener vers les concessionnaires agréés leurs voitures parce que celles-ci présentent soit le risque de ne pas voir leurs airbags se déployer soit un défaut des prétensionneurs de ceinture de sécurité. La Golf 2017 et la e-Golf 2016 ainsi que la Tiguan 2017 sont également affectés par ce problème.

La NHTSA ne précise pas si les airbags défectueux ont été fabriqués par l'équipementier nippon Takata au centre de la plus grosse opération de rappels (70 millions d'airbags) aux Etats-Unis parce que ses coussins de sécurité sont utilisés à grande échelle par de nombreux constructeurs (Honda, BMW, Fiat Chrysler, General Motors, Ford, Nissan, Toyota...). (AFP/nxp)

Créé: 28.01.2017, 23h22

Articles en relation

Fiat Chrysler aurait truqué des moteurs diesel

Etats-Unis La justice américaine accuse le constructeur d'avoir, comme Volkswagen, trafiqué ses véhicules. L'entreprise concernée dément. Plus...

VW va mettre la main à la poche pour clore l'enquête

Etats-Unis Volkswagen est prêt à verser une pénalité supplémentaire de 4,3 milliards de dollars et à plaider coupable pour ne plus entendre parler des moteurs diesel truqués aux USA. Plus...

Ford rappelle des voitures supplémentaires

Airbags défectueux Plus de 800'000 véhicules, aux Etats-Unis et ailleurs, vont faire l'objet d'un contrôle. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.