Passer au contenu principal

Rentrée scolaireAux Genevois et Vaudois de retrouver leur classe

Les élèves des deux cantons ont retrouvé à leur tour le chemin de l’école ce lundi. La rentrée est marquée comme ailleurs en Suisse par les mesures contre le coronavirus.

Les effectifs sont en hausse pour cette année scolaire, tant sur Genève que sur Vaud.
Les effectifs sont en hausse pour cette année scolaire, tant sur Genève que sur Vaud.
KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Au collège Sismondi à Genève, le port du masque était aussi de vigueur lundi matin.
Au collège Sismondi à Genève, le port du masque était aussi de vigueur lundi matin.
KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
L'heure de la rentrée a sonné lundi sur Vaud et Genève avec des mesures sanitaires strictes à suivre.
L'heure de la rentrée a sonné lundi sur Vaud et Genève avec des mesures sanitaires strictes à suivre.
KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
1 / 4

Plus de 200'000 élèves genevois et vaudois ont repris le chemin de l'école lundi. Une rentrée marquée, comme partout ailleurs, par la crise liée au coronavirus.

«La situation épidémiologique nous permet cependant d'assurer l’essentiel: l'ouverture des classes à effectifs pleins en respectant les règles sanitaires», a résumé la ministre vaudoise de l'éducation Cesla Amarelle, dans une tribune publiée lundi dans 24 heures.

Elle prévient toutefois qu'il faudra «probablement accepter» ces prochains temps que des groupes d'élèves, des classes ou même des écoles doivent être mis en quarantaine.

Port du masque

Pour éviter de telles situations, le port du masque est devenu la norme. Il est porté par tous les enseignants, sauf parfois quand une distance de 1,5 m peut être maintenue durant une leçon. Pour les élèves, le port du masque s'applique désormais systématiquement dans le post-obligatoire.

De telles mesures sont déjà entrées en vigueur dans les cantons qui ont fait leur rentrée scolaire la semaine dernière, soit le Valais, le Jura et Neuchâtel pour la Suisse romande. Et jusqu'ici, selon les premiers retours sur le terrain, tout s'est bien déroulé.

Autre particularité de cette rentrée: l'importance accrue des outils numériques, dont le recours s'est accéléré lors d'une fin d'année 2019/2020 tronquée par la crise sanitaire. «L'éducation numérique entre dans sa phase de généralisation», affirme Cesla Amarelle.

A Genève, des mesures de soutien au numérique sont prévues dès cette rentrée dans tous les degrés d'enseignement. Le Département de l'instruction publique (DIP) a aussi dit qu'il allait recycler un millier d'ordinateurs pour les élèves qui ne sont pas équipés.

Elèves plus nombreux

En matière d'effectifs, la tendance est à la hausse dans les deux cantons lémaniques. Dans l'obligatoire vaudois, la hausse passe cette année à 1,3% au lieu du 1% constant et annuel depuis 2013. Cela représente 1100 élèves de plus à accueillir.

A Genève, la hausse dans l'enseignement primaire s'élève à 948 élèves. «Les effectifs prévus pour 2030 seront déjà atteints en 2025», a relevé la semaine dernière Anne Emery-Torracinta, la conseillère d'Etat en charge du DIP.

Après Vaud et Genève, tous les élèves romands ont désormais retrouvé leur classe, hormis les Fribourgeois. Ceux-ci vivront leur rentrée jeudi.

ATS/NXP