Passer au contenu principal

Le stade s’offre un coup de jeuneAvec Soprano, la Pontaise fait le pari d’un retour au gigantisme

Dans une fin d’année 2020 toujours gelée par le virus, Live Music Production annonce un concert monstre du chanteur marseillais en juin 2022, avec 40’000 personnes espérées dans le stade lausannois. Billets en vente vendredi 10h.

Soprano lors de son dernier concert en terres romandes, au Paléo en 2019.
Soprano lors de son dernier concert en terres romandes, au Paléo en 2019.
KEYSTONE

La dernière fois que la Pontaise a vibré en musique, c’était au son des déjà vétérans Rolling Stones, en 2007, le fameux «concert Migros» qui avait secoué Lausanne depuis ses hauteurs. Le 4 juin 2022, le stade testera l’enthousiasme bien plus juvénile des fans de Soprano, venus voir comment l’idole marseillaise «chasse les étoiles», du nom de sa prochaine tournée des stades. Si tout va bien, 40’000 personnes seront réunies autour d’une scène centrale pour un concert qui renouera avec un certain gigantisme. Les billets seront mis en vente vendredi à 10h.

Que tout aille bien, Michael Drieberg veut y croire. Le patron de Live Music Production (LMP) en a tellement soupé des mauvaises nouvelles qu’il a même passé outre sa phobie des terres lausannoises et de leur taxe sur le divertissement pour remettre une pièce dans le juke-box de la Pontaise, lui qui l’a régulièrement allumé dans les années 1980 et 1990 avec U2, Michael Jackson, Pink Floyd.

Michael Jackson: Bad World Tour, le 19 août 1988.
Archives 24 heures
Ici, une photo du concert de 1994.
Pink Floyd: A Momentary Lapse of Reason Tour, le 12 juillet 1989.
Ici, une photo du concert de 1994.
KEYSTONE
Pour le dernier concert dans l’enceinte du stade des hauts de Lausanne, 42’600 personnes avaient fait le déplacement pour voir les Rolling Stones sur scène.
The Rolling Stones: A Bigger Bang Tour, le 9 août 2007.
Pour le dernier concert dans l’enceinte du stade des hauts de Lausanne, 42’600 personnes avaient fait le déplacement pour voir les Rolling Stones sur scène.
Archives 24 heures
1 / 14

«La dernière fois que nous y avons fait un concert payant, c’était Johnny en 2000. Je sais qu’organiser le show de Soprano coûtera un demi-million de taxes et que la rentabilité sera difficile, vu la taille de sa production, avec une scène centrale plus quatre scènes «aux corners» et des mâts de 18 mètres de haut. Au début, nous avions passé notre tour car aucun stade ne pouvait accueillir cette tournée dans la région, hormis celui de Berne mais «trop alémanique» pour un chanteur français. Et puis, en regardant la télé, je suis tombé sur une rétrospective des grands événements de la Pontaise. J’ai eu un coup de cœur, j’ai pris mon téléphone. On a eu ensuite trois jours pour se décider. On ne pouvait plus s’insérer dans la tournée, alors il a été convenu qu’elle commencera à Lausanne et que Soprano y fera ses répétitions.»

Trop tôt, trop grand?

L’annonce peut réjouir autant que dérouter en une fin d’année 2020 encore strictement gelée dans les interdictions liées au Covid. Pour Michael Drieberg, le retour aux grands concerts est une simple logique arithmétique basée sur une demande qui n’a pas fléchi: la moitié des places pour le retour de Sexion d’Assaut dès l’été 2021, gang rap dont sont extraits les grands vendeurs de variété francophones Black M et Maître Gims, aurait déjà été vendue. «Je ne l’espère pas, mais peut-être que les principaux changements seront sanitaires, comme l’obligation de présenter un test ou un vaccin avant d’entrer au stade, comme pour les vols à l’étranger. Mais, encore une fois, je croise les doigts pour que les choses reviennent à la normale d’ici là.»

«Je ne l’espère pas, mais peut-être que les principaux changements seront sanitaires, comme l’obligation de présenter un test ou un vaccin.»

Michael Drieberg, patron de LMP

Longtemps promise à la démolition, la Pontaise s’offre avec Soprano un coup de jeune d’autant plus bienvenu qu’il cadrerait avec la volonté du Canton de conserver en état cet écrin historique, construit pour la Coupe du monde de football de 1954. La vénérable ceinture de béton armé pourrait prochainement être classée en note 1 par le Conseil d’État vaudois et devenir un «monument d’intérêt national». «C’est un formidable lieu de concerts, confirme le patron de LMP. Les nouveaux stades sont plus petits car ils ne possèdent pas la piste d’athlétisme autour du terrain, ce qui rend l’espace central beaucoup plus grand.» En tout, le stade peut compter sur 14’000 sièges et 26’000 spectateurs debout. «Cela va engendrer quelques frais supplémentaires de remettre la Pontaise en activité, mais ça vaut le coup. Par exemple, nous avons passé toute une journée, vendredi dernier, à compter à la main et numéroter tous les sièges: jamais ils n’avaient été utilisés au complet puisque la scène au fond du terrain, dans un concert normal, bouche la vue et l’utilisation d’un tiers des places.»

Soprano, le 4 juin 2022 , Pontaise Lausanne. Billets en vente vendredi 18 décembre, dès 10h sur Ticketcorner et livemusic.ch.

3 commentaires
    gabrielclerc@hotmail.com

    C'est une super idée.

    Ce stade a vu des concerts extraordinaire.

    Faudrait juste que la municipalité sois plus raisonnable avec la taxe sur le divertissement.