Passer au contenu principal

ÉnergieAvenir Suisse veut sauver le moteur à combustion

Le club de réflexion, à vocation libérale, affirme que la propulsion électrique n’est pas la seule solution pour atteindre la neutralité carbone en trente ans.

KEYSTONE

Le 28 août 2019, le Conseil fédéral s’est fixé un objectif aussi ambitieux que prometteur: la neutralité carbone de la Suisse, d’ici à 2050. En soi, l’objectif bénéficie d’un soutien unanime. Mais les moyens de parvenir à la fin des émissions de gaz à effet de serre en trente ans suscitent encore beaucoup de doutes. Les changements fondamentaux à prévoir dans le trafic routier motorisé favorisent en plus les divergences de vues. Avenir Suisse apporte justement sa propre contribution, avec une étude sur les mesures les plus propices à une réduction efficace des émissions de CO2. Sa principale conclusion: le «tout-électrique» et l’interdiction du moteur à combustion ne sont pas des gages de succès. Les carburants synthétiques doivent être pris en compte.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.