Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Bartabas, écuyer sans monture mais pas sans cheval

– En sortant d'«Ex Anima», on a l'impression que vous avez rêvé un spectacle que les chevaux auraient réalisé pour vous: c'était l'idée?

– Dans le spectacle, il y a parfois cette illusion que les chevaux font ce qu'ils veulent…

– Un exemple d'idée venue des chevaux?

– Il y a d'autres cas de figure?

– Avec le titre «Ex Anima» vous nous dites que les chevaux ont une âme, c'est bien ça?

– Le titre évoque aussi le mot «animal»?

– Avec cette notion de liberté animale, vous vous placez au cœur de la cible antispéciste?

– Le spectacle questionne d'ailleurs beaucoup les contours de la notion d'animalité.

– Vous avez parlé d'«Ex Anima» comme de votre «ultime» spectacle. Vous vous prenez pour Charles Aznavour?

– Zingaro, l'Académie de Versailles: vous êtes devenu le premier écuyer de France?