Passer au contenu principal

Politique genevoiseBertrand Reich réfute toute chasse aux sorcières au sein du PLR

Le président du parti entend rappeler les règles de bonne conduite et n’ouvre pas la porte à Pierre Maudet.

Bertrand Reich, président du PLR.
Bertrand Reich, président du PLR.
GEORGES CABRERA

Le PLR est en crise. En cause, les résultats du parti à la dernière élection. La direction, qui se représente, est contestée. On parle de purge, de démissions… Mais que se passe-t-il vraiment? La parole à son président Bertrand Reich.

Dans une communication interne, vous avez suggéré aux membres du PLR qui ont «activement soutenu Pierre Maudet» de démissionner. Une purge est-elle en route au PLR?

En aucune façon! Je m’adressais à cinq personnes au plus, qui, dès la campagne du 1er tour, ont joué un rôle actif en faveur de Pierre Maudet. Il faut être un peu cohérent: M. Maudet sera probablement candidat en 2023, va-t-on assister au même spectacle? Non. Et c’est très logiquement que Jacques Jeannerat, qui a assuré sa communication, a démissionné.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.