Passer au contenu principal

États-UnisBiden a promis «justice» à la famille de Jacob Blake

Le candidat démocrate fait néanmoins un rappel à l’ordre concernant les manifestations déclenchées par l’incident entre l’Afro-américain et des policiers blanc dimanche soir.

«S’élever contre la brutalité est un droit et une nécessité absolue. Mais incendier des biens publics n’est pas manifester, c’est de la violence inutile», juge Joe Biden.
«S’élever contre la brutalité est un droit et une nécessité absolue. Mais incendier des biens publics n’est pas manifester, c’est de la violence inutile», juge Joe Biden.
AFP

Le candidat démocrate à la présidentielle américaine Joe Biden a indiqué mercredi avoir parlé et promis «justice» à la famille de Jacob Blake, un Afro-américain de 29 ans grièvement blessé par la police dimanche dans le Wisconsin de plusieurs balles dans le dos.

«Une fois de plus, un homme noir – Jacob Blake – s’est fait tirer dessus par la police. Sous les yeux de ses enfants. Cela me rend malade», a écrit Joe Biden dans un post Twitter accompagné d’un message vidéo.

«J’ai parlé un peu plus tôt à la mère et au père de Jacob, à sa sœur et à d’autres membres de la famille et je leur ai dit que justice devait être rendue et qu’elle le sera», dit-il dans la vidéo.

«Nos pensées vont à sa famille, notamment ses enfants. Ce qu’ils ont vu est horrible: leur père se faire tirer dessus», ajoute-t-il.

Trois mois après la mort de George Floyd

L’ancien vice-président de Barack Obama, qui jouit d’une bonne cote de popularité au sein de l’électorat afro-américain, évoque également les manifestations antiracisme, parfois émaillées de violences, qui ont repris de plus belle ces derniers jours dans plusieurs villes américaines, trois mois après la mort de George Floyd sous le genou d’un policier blanc à Minneapolis.

«S’élever contre la brutalité est un droit et une nécessité absolue. Mais incendier des biens publics n’est pas manifester, c’est de la violence inutile», juge Joe Biden.

Le président Donald Trump, qu’il affrontera dans les urnes le 3 novembre, avait annoncé un peu plus tôt mercredi l’envoi de renforts policiers et de soldats de la Garde nationale pour lutter contre «les pillages» et «l’anarchie» à Kenosha, la ville du Wisconsin où la police a fait feu dimanche sur Jacob Blake.

Deux personnes y ont par ailleurs été tuées dans la nuit de mardi à mercredi en marge des manifestations. Le suspect, un adolescent de 17 ans, a été arrêté.

AFP/NXP