Passer au contenu principal

Politique aux États-UnisBiden dénonce l’«épidémie» des violences par arme à feu

Le président veut aussi davantage soutenir les agences impliquées dans la lutte contre les violences et demander le premier rapport global sur le trafic d’armes à feu aux États-Unis depuis 2000.

Blocage au Congrès

Promesse de campagne

Plus de 43'000 morts

ATS

5 commentaires
    Yves KLEIN

    Le discours des anti-armes, aux US comme ailleurs, est truffé d'hypocrises, d'incohérences, et de contre-vérités. Ainsi, peut-on parler d''épidémie" alors que le nombre d'homicides par armes à feu est en diminution depuis des décennies? Peut-on incriminer la "prolifération", donc le nombre, alors que les Américains se sont massivement armés, et se sont massivement mis à porter une arme au quotidien, sans que cela fasse augmenter les statistiques? Ou encore, comment incriminer la permissivité des lois, alors que les deux tiers des homicides sont commis par des gens qui n'ont pas légalement accès aux armes? Ou encore, pourquoi systématiquement gonfler les statistiques en incluant les suicides, pour lesquels c'est l'intention, et non le moyen, qui est déterminante?