Quand les cons vieillissent

SagesseNotre chroniqueuse nous explique comment elle aimerait vieillir pour être celle à qui ses petits-enfants viendront se confier.

Image: (photo d'illustration)/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Je vais pas me remettre en question à mon âge...», «C'est pas à son âge que tu vas le (la) faire changer…» À quel âge le temps s'est il arrêté pour eux? Peu importe, c'est absurde. Mais à cet âge (vieux), justement, c'est là qu'on peut tirer leçon du passé, pas à 20 ans où on en a presque pas (de passé)!

Un vieux qui refuse de se remettre en question est tout simplement un jeune buté qui a vieilli. J'en ai rencontré, moi, des vieux qui bougeaient encore du dedans. Tiens, ma grand-mère maternelle, par exemple.

À plus de 80 ans, elle était assise toute droite à cette terrasse de café au soleil du Périgord et elle m'a souri : «Tu sais, j'ai voulu que ta mère et tes tantes soient vierges au mariage, c'était ça à l'époque. Résultat, sur trois filles, deux mariages malheureux. C'était idiot. Si je pouvais tout refaire, je leur apprendrais comment ne pas tomber enceinte et je leur dirais: essayez les d'abord avant d'en prendre un pour la vie!».

Plus sereins et plus modernes

Je veux vieillir comme ça, moi aussi. Être celle à laquelle mes petits-enfants viendront se confier, les surprendre par la pertinence de mes conseils parce que j'aurai des dizaines d'années d'expérience et que, normalement, ça doit nous rendre plus sages, plus ouverts, plus tolérants, plus sereins, plus patients, plus subtils, et plus modernes. Oui, plus modernes.

Quand on a 80 ans de vie, on a un bagage culturel et émotionnel énorme tellement entraîné qu'il peut se nourrir tout seul de ce qui nous entoure.

Les vieux réacs

«À mon époque...» Ton époque...non mais ta gueule. Ton époque c'est aujourd'hui. On est de l'époque dans laquelle on vit, quel que soit notre âge et jusqu'au dernier souffle.

Ça me rend agressive parce que ces vieux réacs, ces jeunes cons qui ont vieilli sans bouger ou ces vieux qui l’ont toujours étés, qui refusent de changer d'avis sous prétexte que ça fait 60 ans qu'ils ont le même, qui refusent de transmettre parce qu'ils ont peur de mourir, ces vieux là nous dégoûtent de vieillir. Alors que c'est si beau.


Illustratrice de talent, auteure de plusieurs livres et bandes dessinées pour la jeunesse, Hélène Bruller qui dit être «née clown», vit désormais à Paris après avoir résidé plusieurs années à Genève du temps de son mariage avec Zep (avec qui elle a eu deux enfants). Elle a notamment écrit les textes du «Guide du Zizi sexuel», les «Minijusticiers», et, en bande dessinée,«Les autres filles et leurs mecs», «Je veux le prince charmant» et d'autres albums. Sa nouvelle BD est parue mi-janvier 2014 : «Starfuckeuse».

Créé: 18.07.2014, 11h52

Articles en relation

Prix sur demande. Demande, si t’as le cran

Commerce Notre chroniqueuse Hélène Bruller estime absolument anormal le fait de ne pas afficher le prix sur un produit à vendre. Elle en fait son billet d'humeur, corsé comme toujours. Un régal. Plus...

Être intègre, c'est si dur que ça?

Valeurs perdues Notre chroniqueuse Hélène Bruller bouillonne. Elle constate que dans notre monde d'individualistes, certaines valeurs fondamentales se sont perdues. Mais les rares qui ont su les garder sont les vrais gagnants. Plus...

Et avec ceci, ma bonne dame, un petit morceau d’enfant ?

Séparation Hélène Bruller s'interroge: la garde alternée est-elle une bonne chose pour l'enfant? Ou alors est-ce un moyen de répondre à l'égoïsme des adultes? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.