US Open: Bencic et Monfils ou la course franco-suisse aux cocoricos

Coup de griffe L’étoile montante du tennis suisse est redescendue sur terre, tandis que le mutant de la raquette hexagonale rêve d’atteindre des sommets dans la fournaise de Flushing Meadows.

Belinda Bencic, «la nouvelle Hingis».

Belinda Bencic, «la nouvelle Hingis». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Entrée dans le grand monde et enflammant les esprits, la Suissesse Belinda Bencic a subjugué Big Apple. Du moins à en croire le commentateur de la RTS Jean-Marc Rossier, qui nous a vanté en gloussant de plaisir les exploits du prodige depuis le début de l’US Open. Ne craignant pas le ridicule, il allait jusqu’à voir la Saint-Galloise remporter le tournoi quasiment les doigts dans le nez.

Il n’est d’ailleurs pas le seul à se faire du cinéma, galvanisé par les exploits de l’étoile montante de la raquette féminine. La nouvelle Hingis comme on l’appelle. Alors que stricto sensu et au risque de me répéter c’est trop tard dans la mesure où Martina, après avoir été la plus jeune à gagner un Grand Chelem, devenait dans la foulée la plus jeune numéro un mondiale de l’histoire du tamis à 16 ans, six mois et un jour. Or Belinda a fêté ses 17 ans en mars dernier.

Ne chipotons pas pourtant, le phénomène tombant deux top 10 pour rallier les quarts de finale dans un GC, une première depuis 2006 pour une fille de son âge. Provoquant prématurément l’extase chez Caran d’Ache, son sponsor, et l’affolement dans les médias helvétiques qui se demandaient où diable la tornade allait s’arrêter!

L’intéressée se pinçait d’ailleurs pour y croire. Tout en affirmant avoir compris qu’elle pouvait dorénavant terrasser les meilleures. Mais hélas, après quatre coups de tonnerre sur les courts new-yorkais, l’orchidée noire vouée à atteindre des sommets a été éliminée à la vitesse de l’éclair par Peng Shuai, métronome made in China.

Ces exceptionnels coups tricolores…

De quoi forcer notre aficionado de l’antenne romande à mettre une sourdine à ses cocoricos hystériques, histoire de ne pas damer le pion dans le genre à nos chers voisins. Car côté français vous imaginez bien qu’on n’est pas en reste. C’est d’ailleurs pire que d’habitude, les commentateurs ayant commencé à encenser leurs «pur-sang» dès le premier tour, continuant follement sur leur lancée au deuxième, n’en pouvant pratiquement plus au troisième et se retrouvant carrément sur les rotules au quatrième. Pendant une grosse semaine, on a ainsi eu droit aux sempiternels «monstrueux» de la consultante d’Eurosport Emilie Loit, cruellement à court de vocabulaire lors des matches des Bleus. Tandis que l’inénarrable Henri Leconte jouait à son habitude les sirènes d’alarme à chaque coup évidemment «exceptionnel» des Tricolores.

Cela ne les a pas empêchés de disparaître les uns après les autres, comme dans chaque tournoi. Rien de nouveau donc dans la fournaise de Flushing Meadows. Sur les douze mâles hexagonaux alignés au départ, il n’en reste qu’un à prétendre au dernier carré sinon à la victoire: Monfils. Mais attention, à en croire le Riton et ses potes en transes, ce garçon est passé dans une autre dimension. C’est un mutant, un extraterrestre en provenance directe de Mars, doublé du joueur le plus excitant du circuit. Même quand on n’est pas Français, on est paraît-il exalté à la simple idée de voir ce magicien hors du commun évoluer sur un court.

Après Baby Fed Monfils peut-il s’offrir papy Fed ?

En plus le fabuleux Gaël a battu le chéri de la belle Maria Sharapova, le joli Grigor Dimitrov. Non seulement talentueux mais également considéré comme le petit Rodgeur. Son clone en quelque sorte. Au point d’ailleurs que le Bulgare, désireux de se forger ne personnalité propre après s’être appliqué à copier le style et la technique de son idole bâloise, commence à concevoir quelque humeur de cette comparaison. Peu importe cependant car la question est ailleurs. Et les choses se corsent drôlement. Notre gloire nationale s’étant de son côté logiquement mais assez laborieusement débarrassée d’un modeste adversaire ibère, elle doit rencontrer Monfils au tour suivant. Le comble serait qu’après avoir héroïquement battu baby Fed, le Français s’offre papy Fed en prime. Je peux vous assurer que certains y pensent sérieusement, pour ne pas dire qu’ils en sont intimement convaincus, suivez mon regard, mais je vous avoue très franchement que j’aurais sacrément du mal à m’en remettre.


Edmée Cuttat, journaliste, a été rédactrice en chef adjointe de la Tribune de Genève pendant 15 ans, quotidien au sein duquel elle a aussi dirigé de nombreux magazines culturels. Fan de cinéma et également férue de sport, elle en aime plus particulièrement l’aspect psychologique et sociologique. Sorte de caricaturiste de la plume, elle parle de sport en grossissant le trait, à travers des coups de griffe qu’elle réserve aux stars notamment du football et du tennis.

Créé: 03.09.2014, 09h22

Galerie photo

Les temps forts de l'US Open

Les temps forts de l'US Open Pendant toute la quinzaine, retrouvez les meilleurs moments du dernier tournoi du Grand Chelem de l'année.

Articles en relation

US Open: un choc Federer-Monfils en quart de finale

TENNIS Le Bâlois a battu l'Espagnol Bautista-Agut 6-4 6-3 6-2 et empoche donc sa place pour les quarts de finale. Plus...

Revivez le match Federer-Bautista Agut

US OPEN Le Bâlois a battu l'Espagnol Bautista-Agut en trois sets (6-4, 6-3,6-2) et empoche donc sa place pour les quarts de finale. Plus...

La Chinoise Peng Shuai élimine Belinda Bencic

US OPEN Belinda Bencic a été battue 6-2, 6-1 par Peng Shuai. Cette dernière se qualifie donc pour les demi-finales de l'US Open. Plus...

Belinda Bencic éliminée en quart de finale

Us Open La Saint-Galloise de 17 ans a été battue 6-2 6-1 par la Chinoise Peng Shuai. Plus...

Rodgeur peut-il encore refaire du Federer à l’US Open?

Coup de griffe Depuis Wimbledon et ce huitième sacre envolé in extremis face à Djokovic, je piaffais. Surtout qu’après le triomphe des Allemands au Mondial, il n’y avait rien d’ enthousiasmant à se mettre sous la rétine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.