Passer au contenu principal

De l’art à petit prixBronze de Max Ernst, «Chéri Bibi» vendu 15’400 francs à l’encan

Un collectionneur s’est enrichi de l’œuvre de l’artiste expressionniste et surréaliste, mis aux enchères jeudi après-midi à Renens.

«Chéri Bibi» a souri à un collectionneur, qui n’est est pas resté là…
«Chéri Bibi» a souri à un collectionneur, qui n’est est pas resté là…
Christophe Boillat

Œuvre phare de la vente aux enchères qui proposait 105 objets jeudi à la salle des ventes juridiques de Renens, un petit bronze de Max Ernst a atteint 15’400 francs. Fondue par Valsuani, cette épreuve d’artiste faisait partie d’une série de 175, intitulée «Chéri Bibi», et sculptée en 1973 par le grand peintre et collagiste expressionniste et surréaliste. La dernière vente d’un «Chéri Bibi» a récolté 13’000 euros en juin en Allemagne.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.