Passer au contenu principal

Football«C'est rentré! C'était magnifique»

Dan Ndoye a permis au LS de faire un grand pas vers la Super League. Il revient sur cette victoire 1-0 contre GC et son but magnifique de la 91e.

Dan Ndoye (au centre) félicité par ses coéquipiers après son but capital.
Dan Ndoye (au centre) félicité par ses coéquipiers après son but capital.
KEYSTONE

On a eu cette sensation, tout le match, qu'un point suffisait au LS...

Dans une rencontre comme ça, personne ne veut prendre de risque, personne ne veut perdre. On a bien «fermé la baraque», comme on dit et, à la fin, on a eu ce but qui nous a tous soulagés. Il nous a aussi permis de faire un grand pas en avant dans cette fin de championnat.

Quand le ballon est venu vers vous comme ça, dans les 16 mètres, vous n'avez pas eu le temps de réfléchir, non?

J'ai vu la balle arriver, j'ai vu que Monteiro était prêt à mettre la tête et je lui ai dit de s'enlever. Enfin, de la laisser passer... Il a pu le faire et j'ai contrôlé, avant de frapper à l'instinct. C'est rentré! C'était magnifique.

Mathématiquement, ce n'est pas encore fait. Que reste-t-il comme boulot au LS?

Il faut qu'on enchaîne sur ce rythme. On en est à quatre victoires d'affilée et il faut continuer. Demain (samedi) on va se remettre au travail pour essayer de gagner contre Vaduz mardi.

À titre personnel, quand on sait que vous ne serez plus là la saison prochaine, vous devez vivre ces moments intensément.

Franchement, là je ne me pose absolument pas de questions à ce sujet. Je vis le moment présent et je suis content de bien finir cet exercice avec Lausanne. Pour la suite, on verra comment ça se passe.

C'était quoi l'idée du coach, sur ce match?

C'était de bien fermer le jeu, de les surprendre avec cette tactique en 3-5-2, avant de repasser dans le 4-2-3-1 qu'on connaît. Le but, c'était de bien fermer en début de match et d'après exploiter les espaces qu'on avait en deuxième mi-temps. C'est ce qu'on a bien fait.