Passer au contenu principal

SuisseUne campagne pour mieux reconnaître l’attaque cérébrale a été lancée

La campagne nationale «Reconnaître l’attaque cérébrale. Sauver des vies» a été initiée ce lundi par la Fondation suisse de cardiologie afin de sensibiliser le public sur la conduite à tenir pour éviter des décès.

La Fondation suisse de cardiologie lance jeudi sa campagne nationale «Reconnaître l’attaque cérébrale. Sauver des vies». Elle veut ainsi informer et sensibiliser le public pour éviter un plus grand nombre de décès et de séquelles graves.

Cette campagne sera focalisée sur les médias en ligne sous la forme notamment d’un spot qui met en avant les principaux symptômes d’un accident vasculaire cérébral (AVC), annonce l’organisation dans un communiqué publié lundi. Elle est également soutenue par la fondation Iten-Kohaut et la Société cérébrovasculaire suisse.

La Fondation suisse de cardiologie affirme que très peu de personnes savent reconnaître les signes avant-coureurs d’un AVC. Citant une étude qu’elle a réalisée, «le 35% des personnes interrogées n’étaient pas capables de nommer l’un des trois principaux symptômes d’attaque cérébrale et 33% ne connaissaient pas le numéro d’appel d’urgence 144».

Soudaines paralysies

Un AVC peut être reconnu par de soudaines paralysies du visage, des bras ou des jambes sur l’un des côtés du corps. Des difficultés à parler ou à comprendre ce qui est dit sont aussi l’un des symptômes principaux d’une attaque cérébrale.

Selon la fondation, un cinquième des victimes d’AVC meurt et un tiers reste handicapé en Suisse à cause d’une méconnaissance des symptômes et de la conduite à tenir.

ATS/NXP