Passer au contenu principal

Des polars qui voyagentCaryl Férey rentre de l’enfer sibérien

Entre bleus à l’âme et rage écologiste, poésie romanesque et discours dénonciateur, Caryl Férey trouve sa petite musique personnelle dans «Lëd» – qui signifie «glace» en russe et donne des sueurs froides.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.