Passer au contenu principal

Sortie cinéma Catherine Frot cuisine un navet

Clocharde beuglante dans «Sous les étoiles de Paris», la comédienne peine à convaincre.

Fantasque de tempérament, voire plus capricieuse qu’une diva sur un air de Castafiore, la comédienne Catherine Frot s’est toujours fait pardonner par un talent débordant des normes. Sa personnalité trempée détrompe la caricature, sait placer le demi-ton pour excuser l’emphase, ronfler avec mélo pour écouler la petite musique des sentiments. Du collier de chien d’«Un air de famille» aux rubis de «Marguerite», de pauvre petite créature en diva milliardaire, de «Vipère au poing» en «Tourneuse de pages», l’actrice s’est inventé un registre. Mais là… c’est le déluge. Le réalisateur Claus Drexel, venu du documentaire, accumule les images symboliques, la neige qui glace les damnés de la terre, la méchanceté des policiers contre le petit peuple, la lueur des candélabres et des étoiles dans le ciel noir, etc.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.